Photo of the North American Continent

Bulletin

La conservation du monarque suscite une participation record au Blitz de suivi nord-américain

La Commission de coopération environnementale (CCE) est fière de souligner la participation, à l’échelle de l’Amérique du Nord, de bénévoles qui ont répondu à l’appel visant à soutenir les efforts de conservation du monarque entre le 29 juillet et le 7 août 2022, et elle les en remercie.

Pour une deuxième année consécutive, le Blitz international de suivi du monarque a suscité une vive participation qui a dépassé les taux des années précédentes en atteignant un nouveau record de plus de 2 600 participants dans 75 États, provinces et territoires d’Amérique du Nord. Cette participation s’est traduite en près de 6 000 observations. Compte tenu de la récente inscription du monarque migrateur d’Amérique du Nord sur la Liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), cet effort trinational de science participative illustre l’importance et la valeur cruciale de la collaboration à l’échelle continentale.

« Les résultats du Blitz international de suivi du monarque démontrent l’intérêt et l’engagement des collectivités à soutenir les efforts de conservation de la population de monarques migrateurs. La participation accrue au Blitz montre que des membres des collectivités d’Amérique du Nord intensifient leurs efforts afin de recueillir des renseignements qui contribueront à la conservation et à la recherche sur cette espèce menacée », a déclaré le chargé de projet du programme Mission monarque à l’Insectarium de Montréal – Espace pour la vie, Alessandro Dieni.

Depuis le début des années 1990, la communauté scientifique surveille activement les populations qui hivernent dans la Réserve de la biosphère du monarque et ailleurs au Mexique, ainsi que dans des sanctuaires situés le long de la côte californienne. Ce n’est que récemment que les chercheurs et chercheuses ont pu déployer des efforts de surveillance à plus grande échelle afin de mieux connaître les populations reproductrices estivales. Le Blitz annuel de suivi du monarque contribue à soutenir ces efforts et ne pourrait avoir lieu sans la collaboration d’innombrables bénévoles qui participent à des programmes de science participative en Amérique du Nord.

« À la Monarch Joint Venture, nous recevons souvent des demandes de renseignements de la part de membres du public qui s’informent de l’état des monarques tout au long de la saison de reproduction. À titre de partenaire, nous sommes ravis de collaborer à cet effort trinational afin de mieux documenter l’activité reproductrice de cette espèce emblématique dans toute son aire de reproduction », a affirmé la directrice générale de la Monarch Joint Venture, Wendy Caldwell.

Il est essentiel de connaître l’habitat de reproduction du monarque afin de prioriser et de diriger efficacement les mesures de conservation en ‘Amérique du Nord. En effet, le développement de ces connaissances permet d’analyser les tendances et les facteurs pouvant mener à la fluctuation des populations reproductrices estivales

Afin de faciliter les recherches relatives à la migration du monarque, les données recueillies par les bénévoles dans le cadre du Blitz de suivi ont été publiées dans la base de données du Réseau trinational de connaissances sur le monarque; elles y sont consultables et téléchargeables.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les résultats de cette année, il est possible de consulter la page Web monarchblitz.org ou d’utiliser le mot-clic #BlitzMonarque sur les réseaux sociaux. Les programmes participants sont les suivants :

Un graphique montrant les données de participation et d'observation du blitz du monarque entre 2017 et 2022.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Or, depuis 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle est désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video