DESCRIPTION DU CONTEXT

Bien qu’elle soit entourée de l’un des écosystèmes les plus productifs du monde, la collectivité de Isla Magdalena se trouve en faillite complète sur le plan socio économique et environnemental. En 2009, l’organisme COBI (Communidad y Biodiversidad) a lancé un projet de réserves marines afin de venir au secours d’espèces menacées (principalement l’ormeau, ou « abalone », et le homard) et de favoriser une meilleure compréhension du fonctionnement de l’écosystème marin.

Cette année, l’ouragan Jimena a complètement dévasté le village de Isla Magdalena. À la suite de cette catastrophe, COBI a réorienté son projet initial de façon à prendre en compte le problème du logement dans le cadre d’une vision globale à long terme de la conservation de l’écosystème, le but recherché étant d’accroître la résilience de la population face aux changements climatiques.

OBJECTIFS

Améliorer la qualité de vie dans la collectivité de Isla Magdalena. Promouvoir la conservation de l’environnement au moyen de techniques de construction durables.

PRINCIPALES ACTIVITÉS

RÉSULTATS ATTENDUS

Faire du village côtier de Isla Magdalena une collectivité durable adaptée aux besoins des familles et aux caractéristiques climatiques locales (30 maisons, une salle de réunion, une digue, un parc communautaire, des éoliennes, des chauffe‑eau solaires. Formation et mise en application de techniques de construction durables. Embauche de main‑d’œuvre locale et retombées économiques. Diffusion publique à grande échelle d’un guide sur la façon de créer une collectivité côtière durable. Positionnement de Isla Magdalena en tant que destination écologique. Collecte de fonds.