Subvention EJ4Climate

Participation communautaire à l’élaboration de stratégies visant à renforcer la résilience des zones côtières aux changements climatiques

Organisation: Paisajes y Personas Resilientes, A.C.

Cet organisme vise à renforcer la résilience des écosystèmes ainsi que des hommes et des femmes dans les zones rurales et urbaines.

Emplacement géographique : L’État de Veracruz. Les localités de Las Barrancas, de Mata de Uva et d’El Bayo, à Alvarado, dans l’État de Veracruz.
Pays : Mexique
Autres organismes qui participent : Le Tecnológico Nacional de México, Campus Veracruz (Institut technologique national de Mexico, campus de Veracruz); L’Alianza Kanan Kay (Alliance Kanan Kay), Quintana Roo; Les pêcheurs de la zone de refuge de pêche Celestún, Yucatán; Les pêcheurs de la réserve de pêche communautaire de Zapotitlán, Veracruz; L’Instituto de Ecología, A.C. (Inecol, Institut d’écologie); L’Instituto Potosino de Investigación Científica y Tecnológica (IPICYT, Institut de recherche scientifique et de technologie de San Luis Potosí); Le Colectivo Interdisciplinario de Ciencia Aplicada y Derecho Ambiental, A.C. (CICADA, Collectif interdisciplinaire de science appliquée et de droit de l’environnement); Les écoguides La Mancha en Movimiento SSS; L’Universidad de Guadalajara; Le Centro de Estudios e Investigación en Desarrollo Sustentable (UAEMX, Centre d’études et de recherche sur le développement durable); Thor Edmundo Morales, consultant indépendant (spécialiste en vidéo participative)

Actif

©Paisajes y Personas Resilientes, A.C.

Contexte

Veracruz est un État côtier vulnérable aux changements climatiques et régulièrement frappé par les ouragans. La collectivité de Las Barrancas est assise sur une bande de sable entre la mer et la mangrove, et vit des revenus de deux coopératives de pêche composées de femmes et d’hommes dans le Parque Nacional Sistema Arrecifal Veracruzano (Parc national du système récifal de Veracruz). Le projet vise à transmettre des connaissances à la population et à renforcer ses capacités à protéger la mangrove et son écosystème, à rétablir les services écosystémiques et à réduire leur vulnérabilité aux changements climatiques. Parallèlement, le projet doit permettre d’acquérir des outils pour résoudre les problèmes d’eau, tels que la perte de plans d’eau douce et la salinisation des puits, en plus d’accroître l’accès de la population à l’eau douce. L’objectif consiste également à augmenter les revenus locaux grâce à de meilleures pratiques de pêche et à l’écotourisme. Tous ces efforts visent à garantir que les citoyens aient des moyens de subsistance durables.

Objectifs

Former une collectivité organisée et capable de lutter contre les changements climatiques en trouvant des solutions qui permettent de conserver les mangroves, d’accéder à l’eau douce et d’améliorer les pratiques de pêche, et qui se traduiront par une augmentation des revenus de la pêche tout autant que de l’écotourisme.

Principales activités

Résultats