Pencil over a yellow background

Projet

Transition du Réseau d’écoinnovation

État actuel : Actif
Plan opérationnel : 2021
Durée du projet : 24 mois
Date de début du projet : 1 décembre 2021

Les centres d’innovation peuvent jouer un rôle important en matière de développement économique durable et de création d’emplois au sein et en dehors des collectivités qu’ils desservent. Une caractéristique fondamentale de ces centres est liée au fait qu’ils offrent un accès inclusif et équitable aux étudiants et aux membres des collectivités d’Amérique du Nord, ce qui leur permet de tirer parti de formations, d’outils et de ressources qui ont trait à l’innovation, à la conception durable, à l’entrepreneuriat, à la mise sur pied d’entreprises et à l’innovation durable. En 2019, la CCE a lancé le Réseau nord-américain pour l’écoinnovation (Réseau d’écoinnovation) afin de favoriser la création et l’interconnexion des centres d’innovation dans des établissements universitaires nord-américains, et de fournir aux jeunes et aux collectivités des outils qui promeuvent l’entrepreneuriat, l’innovation et la conception durable dans une optique de croissance verte.

Si vous désirez en savoir plus sur ce projet, en voici la description détaillée.

Enjeux

  • Le projet de Réseau d’écoinnovation de 2019‑2020 la CCE a permis d’établir la composition de base du Réseau, d’élaborer des documents fondamentaux et stratégiques, et de coordonner des activités qui ont permis aux membres et aux jeunes entrepreneurs de nouer des liens, et l’élaboration de ressources et d’outils utiles.
  • Toutefois, la pandémie de COVID-19 a empêché le projet d’atteindre son plein potentiel et l’autonomie.
  • Une dernière activité du projet mené de 2019 et 2020 a donné lieu à l’établissement d’un plan de transition en vue de déplacer le Réseau vers un nouvel établissement qui en prendrait la responsabilité. À la suite de discussions à cet égard, l’Université de Waterloo (Ontario), au Canada, a proposé, en mars 2021, de verser à un employé un salaire correspondant aux deux tiers de celui d’un employé à temps plein qui exercerait des fonctions de gestionnaire à cette université, mais aussi de fournir des contributions financières et en nature.
  • Durant le deuxième volet du projet, le Secrétariat de la CCE financera et assurera le transfert adéquat, de la CCE et l’Université de Waterloo, des responsabilités ayant trait aux finances, aux activités et à la gouvernance du Réseau. En outre, le Secrétariat soutiendra les activités du Réseau pendant la période de transition de deux ans.

But

  • Le but de ce projet de suivi consiste à faire en sorte que le REI soit financièrement indépendant et durable d’ici le 30 juin 2023, et ce, au moyen du transfert des responsabilités ayant trait aux finances, aux activités et à la gouvernance de la CCE aux membres du Réseau, aux partenaires et à l’établissement gestionnaire, ainsi que du renforcement des capacités opérationnelles et financières nécessaires afin que le Réseau puisse poursuivre ses activités.

Résultats escomptés

  • Un Réseau d’écoinnovation, indépendant de la CCE, avec une composition renouvelée et renforcée, qui s’appuie sur une structure et une stratégie élaborées judicieusement, et fonctionne sous la gouvernance de l’Université de Waterloo pendant la période initiale d’acquisition de son autonomie.
  • Un partenariat entre la CCE et le REI qui maintient leurs liens et contribue au renforcement de leur mandat respectif, notamment en ce qui concerne le soutien de divers projets destinés aux jeunes et le traitement des sujets d’actualité que représentent la durabilité, l’entrepreneuriat et l’innovation.
  • Un soutien à la mise en œuvre du plan de travail et des activités du REI.
  • L’accroissement de la diffusion et de la visibilité du REI, et de ses activités, au moyen d’efforts de sensibilisation, en partenariat avec d’autres organisations.

Partenaires participants