CEC hero image, a  photo of Array

Octaviana V. Trujillo

Titulaire d’un doctorat, Octaviana V. Trujillo (Yaqui) exerce la présidence, en 2023, du Comité consultatif public mixte (CCPM) de la Commission de coopération environnementale (CCE), dont elle est devenue membre en 2015 à la suite de sa nomination par le président des États-Unis en fonction à cette époque, Barack Obama.

Mme Trujillo est la présidente fondatrice du Department of Applied Indigenous Studies (Département des études autochtones appliquées) de la Northern Arizona University et y est aussi professeure émérite, et elle a occupé la présidence de la tribu Pascua Yaqui en Arizona. Depuis le début de sa carrière, elle défend les droits des peuples autochtones et élabore des cours, des projets et des programmes visant à soutenir le développement des nations tribales et les collectivités autochtones, notamment afin d’y maintenir les langues, les cultures et les modes de vie traditionnels, et elle y travaille avec les jeunes Autochtones.

Elle est actuellement titulaire de la bourse Soros Equality et s’est vu décerner, en 2021, un prix de l’American Educational Research Association pour sa réussite exceptionnelle en matière de recherche sur les peuples autochtones des Amériques. Elle est également membre du conseil consultatif de l’Alianza Indígena Sin Fronteras (Alliance autochtone sans frontières), dont la mission consiste à défendre les droits des peuples autochtones, notamment leur droit à l’autodétermination, leurs droits collectifs et leurs droits civils, leur droit à la souveraineté et à la protection des sites sacrés, et leur droit de franchir librement et sans restriction les frontières internationales. Mme Trujillo a également été membre active, sur le plan national, de l’American Friends Service Committee et de l’organisme Farmworker Justice, où elle a favorisé le recours aux ressources communautaires pour promouvoir la justice sociale.

Elle possède une grande expérience internationale à titre de chercheuse, de médiatrice et de conseillère en matière de droits de la personne et de droits des Autochtones. Elle a fait partie de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones et a siégé au Governmental Advisory Committee (Comité consultatif gouvernemental) de l’Environmental Protection Agency (EPA, Agence de protection de l’environnement), qui participe à l’élaboration des politiques visant à améliorer l’environnement et la santé des populations au Canada, au Mexique et aux États-Unis. Elle a aussi siégé à la Global Diversity Foundation, qui se voue à promouvoir la diversité agricole, biologique et culturelle dans le monde grâce à la recherche, à la formation et à l’action sociale.