Pencil over a yellow background

Projet

Soutien à l’essor du bâtiment écologique

État actuel : Conclu
Plan opérationnel : 2010

L’écologisation offre deux principaux moyens de lutter contre les changements climatiques et de réduire les autres émissions atmosphériques liées à l’énergie :

  • D’abord (et avant tout), elle réduit la quantité d’énergie utilisée pour l’éclairage, le chauffage, la climatisation et l’exploitation des bâtiments, ainsi que le fonctionnement des appareils qu’ils contiennent
  • Ensuite, elle remplace une énergie qui est présentement surtout à base de carbone par des solutions de rechange qui n’entraînent pas la production de GES ou d’autres émissions atmosphériques nocives.

Ce projet consiste à favoriser le marché du bâtiment écologique en Amérique du Nord, notamment en harmonisant les normes d’efficacité énergétique et/ou les systèmes de cotation régionaux afin d’évaluer le rendement écologique des bâtiments.

Contexte

En 2008, aux termes de l’article 13 de l’Accord nord-américain decoopération dans le domaine de l’environnement (ANACDE), le Secrétariat de la CCE a publié un rapport indépendant intitulé Le bâtiment écologique en Amérique du Nord : débouchés et défis. Ce rapport et neuf documents de référence détaillés font état des principaux débouchés et défis en matière de bâtiment écologique qui jouent un rôle transformationnel en vue de régler un certain nombre d’enjeux environnementaux, notamment la conservation de l’énergie et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Justification

Au Canada, au Mexique et aux États-Unis, les bâtiments commerciaux et résidentiels sont respectivement responsables de quelque 23 %, 30 % et 40 % de la consommation d’énergie. Chaque année, en raison de l’énergie qu’utilisent les bâtiments en Amérique du Nord, ils rejettent plus de 2 200 mégatonnes de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère, soit environ 35 % du total rejeté sur le continent.

Des études récentes du Grouped’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et des sociétés McKinsey et Vattenfall indiquent que l’adoption de meilleures pratiques dans le secteur du bâtiment représente l’un des moyens les plus rapides et les plus économiques en vue de réduire considérablement les émissions de GES, et qu’il offre souvent des avantages économiques nets.

Principales activités

  • Tenue d’un atelier de spécialistes afin de faire collectivement connaître aux organismes gouvernementaux et aux autres intervenants les avantages, les possibilités et les défis de l’élaboration et de l’application de normes écologiques régionales et de systèmes de cotation pour les bâtiments.
  • En fonction des conclusions du premier atelier, tenue d’un atelier technique de suivi avec des spécialistes de premier plan afin d’établir une plateforme pour adopter des systèmes communs de mesure et de cotation de l’efficacité énergétique pour les bâtiments commerciaux et résidentiels.

Réalisations

  • Meilleure connaissance des possibilités qu’offrent des normes harmonisées d’efficacité énergétique pour les bâtiments, car elles peuvent favoriser le développement du marché et l’innovation, et faciliter les échanges commerciaux dans ce secteur.
  • Atelier de spécialistes
  • Atelier technique