À propos de ce projet

État actuel : Conclu
Plan opérationnel : 2009

Ce projet a pour but de gérer la mise en oeuvre du plan d’action nord-américain de conservation (PANAC) de cette espèce, lequel vise à éliminer les prises accessoires et à soutenir la stratégie de rétablissement qu’applique le Mexique.

Lancé en 2008, ce PANAC soutient l’important engagement qu’à pris le Mexique, en finances et en ressources, en vue d’atteindre les buts qu’il s’est fixés dans les domaines de la conservation et du développement socioéconomique afin de rétablir la population de ce marsouin.

Contexte

Le marsouin du golfe de Californie est le plus petit cétacé au monde, et il est également le plus menacé. Son aire de répartition actuelle n’a jamais été aussi restreinte, sa population totale n’étant que de quelque 150 individus seulement. Cette espèce est gravement menacée d’extinction, surtout en raison du taux de mortalité accidentelle d’animaux pris dans les filets maillants.

Ce projet vise à soutenir la stratégie mexicaine de rétablissement de la population de marsouins en facilitant la coopération trinationale et la mise en œuvre du Plan d’action nord-américain de conservation (PANAC) relatif à cette espèce.

Justification

Bien qu’on ne trouve le marsouin du golfe de Californie qu’au Mexique, le Canada et les États-Unis participent aux efforts et partagent leur savoir-faire reconnu en ce qui a trait au rétablissement d’espèces, afin d’établir une alliance visant à éliminer les prises accidentelles et promouvoir des modes de vie durables.

Le PANAC fournit une description de l’espèce, fait le point sur sa situation, et fait état des principales causes de mortalité et des mesures de conservation qui doivent être prises de manière concertée.

Principales activités

Voici quelques-unes des activités les plus importantes menées dans le cadre du projet :

Réalisations

Le projet vise les résultats suivants, entre autres :

Travaux à venir

Tous les volets du projet doivent être achevés en 2009. Les enseignements tirés de la mise en œuvre du PANAC relatif au marsouin du golfe de Californie et d’autres NACAP relatifs à des espèces marines devraient permettre aux Parties de poursuivre leur collaboration en s’appuyant sur ces travaux.