Enhancing Co-benefits of Marine Protected Areas

Projet

Renforcement des avantages qu’offrent les aires marines protégées

État actuel : Actif
Plan opérationnel : 2021
Durée du projet : 36 months mois
Date de début du projet : 1 décembre 2021

Le milieu marin est fondamentalement interconnecté compte tenu de son caractère transfrontalier, ce qui menace la biodiversité et peut avoir des répercussions à l’échelle locale, régionale et mondiale. Les changements climatiques ont accru la nécessité d’une collaboration entre les intervenants dans les différents paysages marins, car ces changements peuvent avoir une incidence sur la répartition et les mouvements des espèces et entraîner un déplacement de leurs habitats. Les aires marines protégées (AMP) sont essentielles à la conservation et à la restauration des écosystèmes côtiers et marins étant donné qu’elles offrent de nombreux avantages naturels et socioéconomiques. Le renforcement de la collaboration et des capacités à l’échelle des AMP en Amérique du Nord constitue une priorité permanente pour la Commission de coopération environnementale (CCE). Certains de ses travaux antérieurs ont donné lieu à la conception d’outils qui permettent de déterminer la vulnérabilité des écosystèmes côtiers et marins, ainsi qu’à l’élaboration de stratégies d’adaptation ciblées. En s’appuyant sur ces travaux antérieurs, le projet vise à soutenir la constitution d’un réseau écologiquement et socialement inclusif d’AMP qui profitera aux écosystèmes côtiers et marins et aux collectivités côtières, et qui renforcera la résilience en Amérique du Nord. Compte tenu du rôle de premier plan que jouent les collectivités autochtones et locales dans la gestion et la conservation des zones côtières et marines, le projet vise à accroître la participation de ces collectivités au sein des réseaux nord américains d’AMP. Il offrira également des possibilités de partage des connaissances et de renforcement des capacités afin que les aires protégées côtières et marines servent de solutions naturelles en matière d’adaptation au climat et d’atténuation des changements climatiques, tout en assurant des retombées socioéconomiques, notamment aux secteurs de la pêche et du tourisme.

Enjeux

  • Les écosystèmes marins et côtiers sont exposés à des menaces, notamment le réchauffement des océans, les événements météorologiques extrêmes et le déplacement des habitats, car ils peuvent avoir des répercussions néfastes sur les écosystèmes et les collectivités.
  • Les AMP nécessitent une gestion inclusive, adaptée et concertée afin d’assurer la résilience des écosystèmes marins et des collectivités côtières.

But

  • La CCE s’emploie à renforcer la capacité d’adaptation des différents paysages marins et à accroître la collaboration de leurs intervenants, et à faire en sorte que les Autochtones jouent un rôle prépondérant en vue de constituer un réseau d’AMP plus résilientes en Amérique du Nord.

Résultats escomptés

  • La conception de nouveaux outils destinés à suggérer de bonnes pratiques et à citer des exemples d’adaptation aux changements climatiques dans les paysages marins que partagent les trois pays.
  • L’offre de nouveaux outils et de possibilités de renforcement des capacités en vue de contribuer à la conservation et à la restauration des habitats de carbone bleu et d’autres habitats essentiels dans un contexte de changements climatiques.
  • La tenue d’une séance de partage des connaissances dirigée par des Autochtones sur la conservation du milieu marin, suivie d’une activité de renforcement des capacités permettant aux intervenants de combler eux-mêmes des lacunes et de trouver des possibilités d’agir.
  • La tenue de séances de renforcement des capacités dans deux paysages marins pilotes afin de soutenir les réseaux d’AMP adaptés et interconnectés.

Si vous désirez en savoir plus sur ce projet, en voici la description détaillée.

Partenaires participants

CEC Partner Agency
CEC Partner Agency
CEC Partner Agency

Pour plus d'information sur ce projet ou pour collaborer avec nous, contactez :

Lucie Robidoux
Écosystèmes, Chef d'unité
514-350-4311