Publication

Méandre de vie

Un programme visant à préserver l'habitat des oiseaux migrateurs transfrontaliers le long de la haute-San Pedro

1 juin 1999 45 pages

Méandre de vie

Un programme visant à préserver l'habitat des oiseaux migrateurs transfrontaliers le long de la haute-San Pedro

1 juin 1999 45 pages

Description

La biodiversité est un capital mondial d’une valeur inestimable pour les générations actuelles et futures. Conscients qu’il est urgent d’agir, les trois pays de l’Amérique du Nord qui ont conclu l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement (ANACDE) ont pris l’engagement commun de préserver les habitats en améliorant la gestion des ressources naturelles pour protéger les espèces en péril.

L’un des enjeux les plus pressants des prochaines décennies sera de protéger et de gérer ces ressources en dépit de l’obstacle à la viabilité écologique que représente le développement humain. Méandre de vie constitue le troisième rapport du Secrétariat de la Commission de coopération environnementale (CCE) préparé à l’intention du Conseil en vertu du paragraphe 13 de l’ANACDE. On y propose un ensemble de mesures pragmatiques visant à préserver l’habitat naturel inestimable de la haute-San Pedro. Le processus qui a présidé à l’élaboration du rapport était conçu pour favoriser les efforts de collaboration indispensables à la salubrité à long terme du bassin hydrographique de la San Pedro. La situation transfrontalière du bassin vient exacerber la complexité du problème et la solution réside dans la création de mécanismes nouveaux et novateurs destinés à gérer l’habitat commun et les ressources naturelles qui le font vivre. Si elles sont adoptées, les mesures proposées équilibreront les besoins des humains et ceux de la faune et de la flore qui sont souvent conflictuels, car elles répondront aux besoins humains de base en matière de consommation d’eau sans compromettre la viabilité des habitats inestimables des oiseaux migrateurs qu’abrite la haute-San Pedro. La démarche adoptée dans l’étude sur la San Pedro illustre concrètement la capacité de la CCE de faire naître un dialogue constructif et de stimuler une réponse positive à l’échelle du continent nord-américain et ailleurs. Il est encore trop tôt pour conclure que la viabilité de la haute-San Pedro et de son bassin hydrographique est assurée, mais des partenariats publics et privés de plus en plus nombreux et animés d’un enthousiasme et d’un esprit nouveaux se sont formés pour trouver des solutions efficaces aux problèmes de la haute-San Pedro. Un avenir meilleur se profile donc à l’horizon pour les habitats d’importance vitale des oiseaux chanteurs migrateurs de l’Amérique du Nord et ceux d’autres espèces.

Additional Information

Document Type: Rapport indépendant du Secrétariat
Theme: Écosystèmes