Subvention PNAACE

Soutenir le rétablissement et l’intervention en cas de pandémie grâce à l’accès à de l’eau potable au sein de la nation crie Beardy’s et Okemasis

Organization: South Saskatchewan River Watershed Stewards

Le SSRWSI est un organisme local communautaire sans but lucratif qui se consacre à la mise sur pied de programmes et d’activités dans le bassin versant qui sont destinés à protéger les ressources hydriques.

Emplacement géographique : Saskatchewan, La Nation crie Beardy’s et Okemasis
Pays : Canada

Actif

©Juliane Schultz

Contexte

Au Canada, les populations autochtones sont plus à risque que les populations non autochtones d’être exposées à la COVID-19, notamment en raison de l’isolement physique des collectivités, des logements surpeuplés, des pratiques culturelles exigeant des rassemblements et d’un manque d’accès à de l’eau potable salubre. Ce projet vise à réduire l’écart entre les collectivités autochtones et non autochtones en ce qui a trait aux effets de la COVID-19 et d’autres pandémies. La contamination de l’eau potable demeure un fléau dans un nombre disproportionné de collectivités autochtones du Canada, et la COVID-19 n’a fait qu’exacerber les problèmes de santé associés à la mauvaise qualité de l’eau dans les réserves. La qualité de l’eau est une préoccupation de longue date pour la Nation crie Beardy’s et Okemasis en Saskatchewan. L’eau est acheminée principalement par camion jusqu’aux citernes domestiques, et cette façon de faire présente un risque élevé de contamination.

Objectifs

Ce projet vise à réduire l’écart entre les collectivités autochtones et non autochtones en ce qui a trait aux effets de la COVID-19 et d’autres pandémies. Le fait de mettre l’accent sur la protection de l’eau potable, la restauration des habitats et l’éducation des jeunes permettra d’appliquer une approche transformatrice destinée à améliorer l’état de santé des populations autochtones.

Principales activités

  • La restauration des habitats : elle comprendra un inventaire des habitats aquatiques, la surveillance de la qualité de l’eau, la plantation d’arbres, des évaluations du milieu riverain et la restauration des terres humides.
  • La sensibilisation à la santé humaine et aux écosystèmes par l’éducation en milieu scolaire : elle visera à faire connaître la science de l’eau ainsi que les moyens de protéger les écosystèmes et les habitats aux élèves de la maternelle à la 12e année. Le projet comprend l’utilisation de trousses d’analyse de l’eau en classe, des inspections sur le terrain, des activités de nettoyage dans la collectivité, le recyclage domestique et d’autres activités consistant à protéger et à améliorer l’habitat aquatique et l’approvisionnement local en eau potable.

Résultats

  • Un inventaire de l’état de tous les habitats aquatiques de la collectivité, qui sera suivi d’une évaluation des risques et du choix d’activités de gestion que devront entreprendre les membres de la collectivité.
  • Le renforcement des capacités d’amélioration des conditions environnementales et aquatiques au sein de la collectivité.
  • Une meilleure protection du milieu riverain et une amélioration de la salubrité de l’environnement dans la collectivité.
  • Une meilleure connaissance de l’eau grâce à l’éducation, y compris la surveillance de sa qualité, un programme d’art pour les jeunes et l’utilisation de Photovoice, afin que les jeunes soient beaucoup plus sensibles à l’importance que revêtent l’eau potable salubre, la sécurité hydrique et la santé humaine.
  • Enfin, la conception d’une vidéo professionnelle documentera, au moyen d’entrevues, toutes les mesures de protection prises dans la collectivité, et il sera possible de la visualiser sur le site Web de la Nation crie Beardy’s et Okemasis. Cette vidéo pourrait motiver d’autres collectivités à se consacrer à la protection et à l’amélioration des habitats.