Subvention PNAACE

Senda verde : reforestation et conservation dans les secteurs des rivières Jalacingo, Alseseca, María de la Torre et Gavilanes, sur le territoire du bassin Bobos-Nautla, dans l’État de Veracruz, au Mexique

Organization: Unión Regional de Productores de Plátano Dominico, Asociación Civil (Union régionale des producteurs de plantains Dominico, association citoyenne)

Emplacement géographique : Sur le plan environnemental, le projet profitera aux populations des municipalités de Jalacingo (6 747 habitants), Tlapacoyan (8 605 habitants) et Atzalan (6 156 habitants), ce qui porte à 21 508 personnes le total des bénéficiaires du projet. Dans le secteur de la rivière María de la Torre, il s’agit des localités de Buena Vista, Hidalgo, Platanozapan, Plan de Hidalgo, Coxmiquiloyan et La Otra Banda; dans celui de la rivière Jalacingo, des localités de Nixtamalapa, Epapa, Nicolás Bravo et Tomata; dans celui de la rivière Alseseca, des localités d’Atzalan, Alseseca, Los Manueles, Napoala et Pilares; et dans celui de la rivière Gavilanes, des localités de  Zapotitlán, Tazolapa, Chachalacas, Cuauzapotitán, Santiago et La Palmilla.
Pays : Mexique

Télécharger le résumé de projet subventionné

Conclu Bobos-Nautla Basin

Description du problème

Dans le centre-nord de l’État mexicain de Veracruz, on trouve toujours un système biotique continental de forêt mésophile qui fait partie de la biosphère du bassin Bobos-Nautla-Misantla et représente 8,3 % (28 808 hectares) de sa superficie. Cette combinaison d’écosystèmes crée une richesse écologique qui est propre au paysage naturel de ce bassin, représente 66 % de la biodiversité de l’État de Veracruz et forme ce qui est considéré par conséquent comme un bassin hydrologique dont l’importance s’avère indiscutable et qu’il faut sauver de toute urgence.

Objectifs

  1. Accroître, au moyen de cours de formation, les connaissances et le degré de conscientisation chez les habitants des collectivités situées dans les environs des rivières Gavilanes, Jalacingo, María de la Torre et Alseseca, afin de favoriser leur participation active à la conservation de la superficie reboisée et à la gestion durable de cette dernière.
  2. Reboiser 60 hectares sur les berges des rivières Gavilanes, Jalacingo, María de la Torre et Alseseca avec des essences indigènes caractéristiques de la forêt mésophile de montagne.

Principales activités

Résultats

En reboisant ces 60 hectares, on veut assurer la conservation de 44,28 m3/ha/an de sol dans la région du site du projet et porter à 1 375,2 m3/ha/jour le captage des eaux souterraines et l’alimentation de la nappe phréatique, afin de soutenir et de renforcer l’écosystème de forêt mésophile. Les 21 localités participantes contribueront de façon permanente aux efforts de conservation des « corridors verts » créés dans la foulée de la reforestation.