DESCRIPTION DU CONTEXT

Selon les diagnostics posés par notre groupe, les communautés autochtones de la région huaxtèque sont exposées à des risques liés à des phénomènes environnementaux (pollution chimique et biologique, changements climatiques, etc.) et sociaux (narcotrafic, chômage, alcoolisme, malnutrition, faible scolarisation, etc.) par rapport auxquels elles ont peu de capacité de réaction parce qu’elles sont très marginalisées. Il faudrait que ces communautés soient mieux organisées collectivement pour pouvoir faire face à ces problèmes.

Or, une telle organisation peut être favorisée par des programmes d’intervention en matière de santé, d’éducation, d’utilisation des ressources naturelles et d’organisation sociale. Afin d’accroître les chances de réussite de ces programmes et des initiatives autochtones, on propose la création d’un modèle axé sur une interaction avec l’Université, modèle appelé CASITAS.

OBJECTIFS

Créer dans chaque communauté des groupes de femmes, d’enfants et de jeunes formés pour élaborer des projets visant la promotion de la santé, l’éducation (développement intellectuel), les ressources naturelles (biodiversité) et l’organisation sociale (projets de production). Ces groupes feront du maillage communautaire afin de protéger le tissu social et formeront des réseaux avec leurs pairs d’autres collectivités en vue de faire des CASITAS des centres de formation communautaire et d’élaboration de politiques publiques.

PRINCIPALES ACTIVITÉS

Dans le domaine de la santé, on mettra en œuvre des programmes pour s’attaquer à la pollution de l’eau et la pollution à l’intérieur des maisons, ainsi qu’à l’exposition aux substances toxiques. De plus, on cherchera des moyens pour éviter l’obésité et la malnutrition, sensibiliser les populations à l’importance de l’exercice physique, et prévenir l’alcoolisme et le tabagisme.

En éducation, on visera à réduire les risques qui menacent le développement intellectuel des enfants, de la naissance à l’adolescence. En ce qui concerne les ressources naturelles, on mettra en œuvre des programmes pour protéger la biodiversité au moyen d’initiatives de développement durable. Enfin, sur le plan de l’organisation sociale, on visera la création d’entreprises d’artisanat et de production alimentaire. Tous ces projets s’articuleront autour des CASITAS.

RÉSULTATS ATTENDUS

Chaque communauté comptera des groupes de personnes formées et capables d’élaborer des projets d’intervention communautaire dans les domaines de la santé, des ressources naturelles et de l’organisation de la production. Par ailleurs, un lieu d’interaction aura été créé grâce à CASITAS, ce qui assurera le maintien du lien entre l’Université et la collectivité, de façon à ce qu’il y ait un suivi des projets de gestion qui seront soumis auSecretaría de Desarollo social (ministère du Développement social) afin d’avoir son appui.

LIENS IMPORTANTES

Un projet du PNAACE réalisé dans la région huaxtèque fait les manchettes (en espagnol)