NAPECA Project

Rétablissement des infrastructures naturelles afin d’améliorer la résilience face aux changements climatiques à Porto Rico

Organization: The Ocean Foundation
Emplacement géographique : Salinas, Aguirre, Guayama, Porto Rico, États-Unis
Pays : États-Unis
Autres organismes qui participent : Le Department of Natural and Environmental Resources (DNER, ministère des Ressources naturelles et environnementales) de Porto Rico, la Jobos Bay National Estuarine Research Reserve (JBNERR, Réserve nationale de recherche estuarienne de la Jobos Bay), la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA, Administration océanique et atmosphérique nationale), l’organisme Conservación ConCiencia et la compagnie aérienne Jetblue Airways.

Télécharger le résumé de projet subventionné

Conclu Rétablissement des infrastructures

Contexte

La Jobos Bay National Estuarine Research Reserve (JBNERR) est une réserve estuarienne sous protection fédérale bordant les municipalités de Salinas et de Guayama, dans le sud de Porto Rico. D’une superficie de 11,4 km2 (2 817 acres), elle comporte cinq types d’habitats offrant un refuge à plusieurs espèces en voie de disparition, dont le pélican brun, le faucon pèlerin, la tortue caret, la tortue verte, plusieurs espèces de requins et le lamantin des Antilles. Il est possible, au moyen d’interventions humaines ciblées, d’accélérer fortement le reboisement des forêts de palétuviers endommagées, et de minimiser ainsi le plus possible les dommages que subissent l’environnement et les collectivités avoisinantes. Le projet de reboisement tire parti d’évaluations des menaces et du degré de vulnérabilité, ainsi que d’activités de planification locale déjà réalisées.

Objectifs

Le projet pilote de restauration de la mangrove, qui constitue le principal objectif de la présente demande, se réalisera au complet pendant la période visée puisqu’il a déjà fait l’objet d’une planification et a obtenu les permis requis. Un objectif complémentaire consistera à jeter les bases d’une expansion importante de ce projet pilote en faisant mieux connaître les enjeux hydrologiques qui persistent dans la partie orientale de la réserve, et ce, en procédant à une planification supplémentaire, à la mobilisation des intervenants, à la formation des partenaires et à la caractérisation du site, de même qu’en obtenant un élargissement de la portée des permis.

Principales activités

Résultats

L’aire de restauration fortement élargie (de 0,4 à 0,8 km2, ou 100 à 200 acres) dans la zone orientale de la Jobos Bay protégera plus adéquatement les collectivités côtières vulnérables et les indispensables infrastructures de production d’électricité. Des partenaires locaux participeront à toutes les étapes du projet, à savoir l’évaluation du site, les activités sur le terrain, la modélisation hydrologique, la planification de la restauration et l’obtention de permis.