DESCRIPTION DU CONTEXT

Au cours des six dernières années, on a signalé 73 accidents à la raffinerie de Calumet, soit un par mois en moyenne. Les résidants de Shreveport vivent très près de cette raffinerie – plus de 2 000 d’entre eux, dans un rayon de moins de 800 mètres. Plus de 95 % de ces résidants sont des Afro-Américains. Le taux de pauvreté parmi les enfants est de 45 % (Recensement de 2010).

Velma White, présidente du groupe communautaire local baptisé Residents for Air Neutralization (RAN), parle des répercussions pour la santé humaine des rejets de dioxyde de soufre, de sulfure d’hydrogène, de benzène et d’autres produits chimiques : « Ma fille a commencé à tomber malade dès le plus jeune âge. C’est à peu près à la même période qu’on observait des explosions à la raffinerie. Je me suis dit que je devais découvrir ce qu’ils faisaient dans cette usine, quels produits chimiques ils utilisaient et ce qui se passait dans ma collectivité. »

OBJECTIFS

Le groupe Residents for Air Neutralization protège la santé des membres de la collectivité et des écosystèmes contre les émissions de produits pétrochimiques, à l’aide de méthodes novatrices de surveillance de la pollution et de prévention des accidents.  

PRINCIPALES ACTIVITÉS

Quatre membres de l’Environmental Justice Corps (également membres de RAN) suivent une formation portant sur de nouvelles techniques de recherche participative, afin de pouvoir compiler les résultats environnementaux et documenter les effets sur la santé de l’exposition à des polluants pétrochimiques. Ils sensibilisent davantage un groupe de 75 jeunes et résidants locaux aux effets sur la santé de l’exposition à des produits chimiques, et à l’utilisation d’outils de documentation sur la pollution faciles à consulter.

LABB améliore la comparabilité des données sur les émissions à l’aide d’outils Web accessibles au public et faciles à utiliser, axés sur la prévention de la pollution, ainsi que sur l’application et l’observation de la loi. LABB et RAN établissent des liens stratégiques à l’échelle locale, étatique et régionale (Amérique du Nord), afin de réduire la pollution pétrochimique et les dommages qu’elle peut causer au public.

RÉSULTATS ATTENDUS

Une nouvelle génération de responsables de la justice environnementale est en train de voir le jour dans le sud des États-Unis. Le public participe davantage aux activités d’observation et d’application des lois, règlements, politiques et processus liés à l’environnement. Il a accès plus facilement à des données factuelles utiles portant sur la concentration de SO2, de NOx et de COV dans l’atmosphère, aux données sur les émissions, et à l’information sur la prévention de la pollution et les effets de l’exposition aux produits chimiques sur la santé. LABB définit les lacunes et les incohérences touchant les données sur les émissions, et fait des recommandations en vue d’améliorer la qualité de ces données.