Subvention PNAACE

Renforcement des capacités socioenvironnementales pour lutter contre la COVID-19 et les changements climatiques dans les collectivités rurales du Rio Grande-Rio Bravo

Organization: Rio Bravo Restoration

Río Bravo Restoration est un organisme sans but lucratif qui cherche avant tout à améliorer les écosystèmes, et il collabore avec un groupe diversifié d’organisations publiques et privées en vue de favoriser l’intendance de ces écosystèmes et de renforcer les capacités en matière de conservation.

Emplacement géographique : Rio Grande/Río Bravo, le long de la frontière américano-mexicaine, dans la région de Big Bend, qui englobe les États frontaliers de Chihuahua, de Coahuila et du Texas. Les ateliers de formation réuniront notamment les résidants des municipalités suivantes : San Vicente, Boquillas del Carmen, Jaboncillos Grande, San Miquel, Piedritas, La Union, Jaboncillos Chico, La Morita et Ocampo.
Pays : États-Unis, Mexique
Autres organismes qui participent : La Comisión Nacional de Áreas Naturales Protegidas (Conanp, Commission nationale des aires naturelles protégées)

Actif

©Jeff Renfrow; Rio Bravo Restoration

Contexte

Au cours du siècle dernier, la situation hydroécologique du passage du Rio Grande/Río Bravo le long de la frontière américano-mexicaine s’est fortement dégradée, ce qui a nui à un très grand nombre d’espèces indigènes, mais aussi aux services écosystémiques que le fleuve procure aux résidants locaux. Les répercussions des changements climatiques exacerbent cette dégradation, et menacent l’état socioéconomique et la salubrité des collectivités dans les villages de cette région éloignée. Même si les efforts binationaux de restauration entrepris depuis 20 ans ont fait beaucoup pour remettre le fleuve en état, les activités menées jusqu’à maintenant pour faire participer les résidants locaux à l’adaptation au climat et à la restauration du fleuve ont été limitées et sporadiques. Pour régler ce problème, le projet visera avant tout à former les citoyens de plusieurs villages de la région pour qu’ils acquièrent des compétences et soient en mesure de trouver un emploi, à la fois pour appliquer les mesures de restauration, et pour concevoir et installer une infrastructure communautaire et résidentielle verte adaptée aux changements climatiques.

Objectifs

Le projet vise trois principaux objectifs : i) former les citoyens (hommes et femmes) et les faire participer aux mesures de restauration des berges et des hautes terres situées le long du Río Bravo; (ii) former principalement les résidantes de plusieurs villages de la région, et les faire participer à la conception et à l’installation d’une infrastructure communautaire et résidentielle verte; iii) sensibiliser davantage les résidants de plusieurs villages de la région et renforcer leurs capacités afin qu’ils relèvent divers défis socioéconomiques et environnementaux au sein de leur collectivité dans un contexte où les conditions climatiques changent très rapidement.

Principales activités

  • La tenue de plusieurs ateliers de formation réunissant entre 10 et 20 citoyens, et portant sur l’application de mesures de restauration comme l’éradication de plantes non indigènes et l’établissement d’espèces indigènes.
  • La tenue de plusieurs ateliers de formation en infrastructure verte (principalement à l’intention des femmes) qui porteront sur la conception et l’installation de systèmes de captage des eaux, de jardins, de panneaux solaires et de cuisinières à rendement énergétique élevé.
  • La production du matériel qui permettra d’animer des formations et des ateliers similaires à l’avenir.
  • La mise en œuvre, avec les membres de la collectivité nouvellement formés, de plusieurs projets communautaires d’infrastructure verte qui serviront de projets de démonstration en vue de renforcer la participation et les capacités des collectivités.

Résultats

La constitution d’un groupe de base composé de membres de la collectivité formés et qualifiés (principalement des femmes) qui pourront être embauchés à l’avenir par la Conanp, les organisations non gouvernementales locales et d’autres partenaires binationaux en vue de mettre en œuvre les mesures de restauration du fleuve, et de concevoir et d’installer une infrastructure communautaire et résidentielle verte.