Description du problème

L’élevage est la deuxième activité économique en importance dans la région visée. Cependant, l’utilisation inadéquate de l’eau, le pâturage intensif et le surpâturage ont fait en sorte qu’il ait des effets nuisibles sur l’environnement. De plus, l’absence d’une gestion du fumier et des déchets d’origine animale entraîne la pollution des cours d’eau et favorise la prolifération des maladies.

Par ailleurs, les collectivités de la région utilisent le bois comme principal combustible, ce qui a contribué à une réduction du couvert forestier et eu par conséquent des impacts sur la biodiversité et sur l’approvisionnement en eau, diminuant la résilience face aux changements climatiques.

Objectifs

Le projet vise à enseigner aux habitants des collectivités participantes des techniques efficaces de pâturage et d’alimentation du bétail qui favorisent une réduction de la superficie de pâturage, de même qu’une utilisation du fumier provenant des animaux d’élevage qui permet de produire des biogaz et de l’engrais pour l’agriculture grâce aux biodigesteurs. Tout cela favorisera la régénération de la végétation naturelle en réduisant la taille des zones de pâturage ainsi que la consommation de bois (en tant que combustible).

Principales activités

sensibilisation et formation des personnes participantes; création d’une pépinière et installation de biodigesteurs; reforestation; amélioration de l’élevage et de l’efficacité dans les zones de pâturage.

Résultats

Le projet contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur de l’élevage grâce à l’installation de biodigesteurs et de systèmes de production de biogaz à usage domestique; renforcera les capacités locales en matière de gestion du bétail et d’utilisation optimale du sol; formera les participants en matière d’utilisation et de conservation des ressources naturelles et aidera à la restauration des zones forestières dans la région visée, caractérisée par un climat sec.