DESCRIPTION DU PROBLÈME

La pollution dans la région frontalière est un problème multidimensionnel qui affecte la santé publique, l’environnement et l’économie de Playas de Tijuana et de Rosarito. Lorsqu’il pleut, les déchets et les eaux usées de Tijuana sont transportés dans la rivière et vers l’océan. On n’a pas assez de données pour bien comprendre les répercussions de l’eau de mer contaminée par les égouts sur la santé. En outre, les déchets solides constituent une énorme menace environnementale pour l’écosystème côtier. 

OBJECTIFS

  1. Améliorer les avis publics sur les fermetures de plage à Playas de Tijuana et à Rosarito;
  2. développer la capacité des collectivités à surveiller la qualité des eaux de plage;
  3. recueillir des données sur les maladies liées à l’océan pour sensibiliser les décideurs aux menaces environnementales et sanitaires;
  4. éduquer les jeunes et les utilisateurs de l’océan sur la conservation du bassin hydrographique et sur les façons de protéger leur santé.

PRINCIPALES ACTIVITÉS

  1. Créer un programme de qualité de l’eau dirigé par des citoyens de Playas de Tijuana et Rosarito incluant une formation, le prélèvement mensuel d’échantillons par les citoyens pour contrôler la qualité de l’eau et la collecte de données.
  2. Mener une enquête sur les maladies liées à l’utilisation de l’océan qui affectent particulièrement Playas de Tijuana et Rosarito.
  3. Rédiger un rapport fondé sur les données recueillies sur les maladies liées à l’océan, incluant des recommandations de solutions qui seront présentées aux dirigeants élus.
  4. Concevoir des affiches d’avis de fermeture de plage pour les zones très fréquentées par les amateurs de plage et les utilisateurs de l’océan à Rosarito et Playas de Tijuana, en partenariat avec les organismes intéressés.
  5. Organiser des ateliers communautaires sur les répercussions de la mauvaise qualité des eaux de plage sur la santé publique, sur la conservation du bassin hydrographique et sur la façon de protéger la santé des utilisateurs de l’océan.
  6. Donner une formation aux sauveteurs afin qu’ils comprennent les risques pour la santé publique associés à l’eau de mer contaminée par les égouts et qu’ils puissent ainsi mieux informer les gens qui fréquentent les plages.
  7. Donner des présentations dans les écoles primaires, moyennes et secondaires sur la conservation du bassin hydrographique et du milieu côtier.
  8. Organiser au moins quatre campagnes communautaires de nettoyage des plages pour protéger l’écosystème côtier des répercussions des déchets solides.
  9. Créer une campagne dans les médias sociaux et les médias grand public pour faire mieux connaître le projet et informer la population des problèmes de qualité de l’eau dans la région frontalière.

RÉSULTATS