DESCRIPTION DU PROBLÈME

Un grand nombre de résidants de La Nouvelle-Orléans vivent dans des quartiers où le marché est inondé d’aliments transformés ayant été transportés sur de très grandes distances, mais ils ont peu ou pas accès à une source durable de légumes frais et sains. Selon la Cornell University, les produits alimentaires sont transportés en moyenne sur 2 400 kilomètres avant d’être consommés. Cultiver des produits alimentaires à la maison permet d’éliminer la consommation de carburant et les émissions de CO2 associées au transport des aliments.

OBJECTIFS

L’organisme Geen Light New Orleans aménagera gratuitement des jardins potagers d’arrière-cour pour accroître l’accès aux aliments frais, réduire les émissions de CO2 et rapprocher les familles de leur source d’aliments. Des données seront recueillies auprès des participants en vue d’élaborer une méthode de calcul de la réduction des émissions de carbone attribuable aux potagers résidentiels à La Nouvelle-Orléans.

PRINCIPALES ACTIVITÉS

Les bénévoles du programme Green Light aménageront gratuitement des jardins potagers chez les résidants qui veulent faire pousser leurs propres légumes. Les apprentis jardiniers participeront à des ateliers sur les rudiments du jardinage et sur les méthodes de jardinage biologique. Des sondages seront menés deux fois par année pour suivre l’incidence du programme de potagers. Les données seront recueillies et analysées par des étudiants de la Tulane University en vue d’élaborer une méthode pour calculer l’impact des potagers urbains sur les émissions de carbone.

RÉSULTATS

Le programme Green Light contribuera à réduire l’empreinte carbone de la région de La Nouvelle-Orléans grâce à l’aménagement gratuit de potagers d’arrière-cour pour les résidants. Ce programme entraînera une augmentation de la quantité d’aliments frais cultivés et consommés localement en permettant aux résidants de La Nouvelle-Orléans de faire pousser leurs propres aliments et les aidant à améliorer leur récolte. Des étudiants de la Tulane University analyseront les données recueillies auprès des participants afin d’élaborer une méthode de calcul de la réduction des émissions de carbone attribuable aux potagers urbains.