Description du problème

Les Alaskiens importent 95 % de la nourriture qu’ils achètent et cette nourriture est expédiée dans de longues chaînes d’approvisionnement depuis le Mexique, l’Europe, l’Asie et les 48 États de la partie continentale des États-Unis. L’intérêt pour le jardinage à des fins alimentaires est élevé, mais il existe de nombreux obstacles. Le projet de Jardin d’abondance (Yarducopia) relie entre eux les gens qui s’intéressent au jardinage, leur procure les outils dont ils ont besoin pour cultiver des plantes alimentaires selon des méthodes biologiques sur les terrains disponibles, et supprime ainsi les obstacles auxquels se heurte la culture vivrière locale : la disponibilité des terres, le travail requis et les habiletés indispensables. Nous contribuons à la création d’une collectivité de jardiniers alaskiens réunis autour de l’objectif de la production d’une nourriture plus saine avec une empreinte écologique moindre, et motivés à défendre la cause d’un monde durable exempt de substances toxiques.

Objectifs

Nous visons à remédier au caractère non durable du système alimentaire actuel en Alaska, ainsi qu’à réduire l’utilisation de produits chimiques nocifs et la consommation intensive d’énergie tirée des combustibles fossiles que nécessitent les méthodes classiques d’approvisionnement en nourriture dans notre État. Notre ambitieux objectif consiste à créer en Alaska un mouvement issu de la base de jardiniers biologiques qui contribueront à faire advenir un monde exempt de substances toxiques et au climat stable. En enseignant aux gens à cultiver des produits biologiques et en les aidant à surmonter les obstacles que cela suppose, nous réduirons directement l’utilisation de substances chimiques toxiques et la consommation de combustibles, et nous favoriserons la création d’un groupe-cadre de défenseurs de l’environnement qui seront bien informés et motivés. À cette fin, nous effectuerons un jumelage entre des propriétaires fonciers disposés à partager et des citoyens disposés à offrir leur labeur pour créer et entretenir des jardins. Nous fournirons ou nous aiderons à trouver des végétaux et de la matière organique pour l’aménagement des jardins, et nous offrirons une formation relative aux techniques de jardinage efficaces sous notre climat rigoureux. Pour les saisons de jardinage de 2016 et 2017, nous planifions d’aider les gens à préparer les sols et à cultiver des plantes alimentaires dans plus de 40 jardins en Alaska, desservant au moins 80 familles. Afin de propager davantage l’influence de ces jardins et de venir en aide aux gens souffrant d’insécurité alimentaire dans notre région, les participants donneront 10 % de leur récolte à un organisme de bienfaisance de leur choix.

Principales activités

Nous organiserons au moins six ateliers de jardinage biologique à Anchorage en 2016 et 2017. Nous créerons et superviserons 40 jardins partagés à Anchorage, dont au moins trois jardins en milieu scolaire. Nous consulterons les habitants du village autochtone de Port Heiden et nous nous rendrons sur place pour aider à aménager et à entretenir un jardin communautaire.

Résultats

En 22 mois, nous aurons enseigné à plus de 80 personnes les habiletés nécessaires pour cultiver des produits biologiques en Alaska, en utilisant des déchets organiques disponibles à l’échelon local (fumier, déchets de jardin, etc.) pour accroître la fertilité des sols. Les participants seront davantage sensibilisés à la dimension écologique de leur approvisionnement en vivres et acquerront une capacité accrue à cultiver des denrées alimentaires durables et à plaider en faveur d’une telle culture. Nous aurons concrètement contribué à créer plus de 40 nouveaux jardins fertiles, d’une superficie totale d’au moins 4000 pieds carrés. Ces jardins produiront de la nourriture saine et amélioreront directement l’état de l’environnement en permettant de réduire la quantité de combustibles fossiles et de produits chimiques toxiques utilisés pour l’approvisionnement alimentaire classique en Alaska.