Description du problème

L’agrile du frêne est un coléoptère envahissant originaire d’Asie qui a été détecté pour la première fois en 2002 en Amérique du Nord et qui a tué des dizaines de millions de frênes en étendant rapidement son aire de répartition. On prédit que cet insecte envahissant tuera tous les frênes dans notre région au cours des 12 prochaines années. Cela pose de nombreux problèmes, par exemple la perte des avantages écologiques des arbres, les menaces occasionnées par les plantes envahissantes colonisant les boisés touchés, les dangers physiques causés par la chute des arbres morts, les coûts de l’enlèvement ou du traitement des frênes et la perte de notre arbre important pour la fabrication de paniers traditionnels (le frêne noir). Ce projet accroîtra la sensibilisation au problème et conduira à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan en vue d’y remédier. Cela assurera la préservation de nos importants habitats forestiers et le maintien de la durabilité générale de la région.

Objectifs

Les trois principaux objectifs du projet sont les suivants : 1) accroître les connaissances et les compétences du personnel du KEPO, des membres de la collectivité de Kahnawà:ke et de ceux des autres collectivités mohawks pour la résolution des problèmes causés par l’agrile du frêne, particulièrement en lien avec la disparition de l’arbre que nous utilisons en vannerie traditionnelle, c’est-à-dire le frêne noir; 2) évaluer l’étendue du problème posé par l’agrile du frêne à Kahnawà:ke; 3) élaborer et mettre en œuvre un plan de gestion de l’agrile du frêne à Kahnawà:ke.

Principales activités

Communications et sensibilisation; inventaire des frênes; surveillance de l’agrile; élaboration et mise en œuvre du plan de gestion de l’agrile; réseautage avec les municipalités environnantes, les autres collectivités mohawks et les vanniers traditionnels en vue d’élaborer des solutions exhaustives et basées sur la collaboration.

Résultats

Le projet accroîtra la sensibilisation au problème de l’agrile du frêne ainsi que la capacité de notre collectivité, des autres collectivités mohawks et des municipalités environnantes à lutter proactivement contre les menaces environnementales, économiques et culturelles occasionnées par l’agrile du frêne. Les dangers attribuables à la chute des arbres seront réduits par des activités prioritaires d’enlèvement d’arbres et l’état de l’environnement sera amélioré par la plantation d’autres essences d’arbres pour remplacer les frênes tués par le coléoptère envahissant. Le plan de gestion comprendra des solutions visant à pallier la disparition du frêne noir dans notre environnement et les menaces que cela engendre pour notre tradition de vannerie.