DESCRIPTION DU PROBLÈME

Le groupe de recherche en ethnobotanique du Jardin botanique de l’institut de biologie de l’UNAM réalise, parallèlement à son travail de conservation de la biodiversité, un projet pilote consistant en un inventaire des quelites (plantes herbacées comestibles) de la région de la Sierra Tarahumara, dans l’État de Chihuahua, en vue de favoriser la conservation ainsi que la disponibilité et la consommation de ces plantes indigènes, aussi appelées « giribá » en langue autochtone rarámuri. Dans cette région, les quelites font partie du régime alimentaire traditionnel depuis les temps anciens. Appréciés pour leur teneur élevée en éléments essentiels à la croissance humaine tels que les vitamines et les minéraux, ils sont également venus agrémenter l’alimentation traditionnelle grâce à leurs odeurs, leurs saveurs et leurs textures variées. Comme les conditions climatiques régionales entraînent de nombreuses restrictions et que les quelites se consomment uniquement durant la saison des pluies (de juin à août), quand les conditions le permettent, et sont produits dans le cadre d’une agriculture protégée avec des techniques de culture bio-intensive et de système de captage de l’eau, on veut faire en sorte qu’ils soient disponibles à longueur d’année et, ce faisant, enrichir le régime alimentaire des Rarámuri et contribuer à la sécurité alimentaire de ce groupe culturel. On vise aussi à intégrer les quelites à une chaîne de production alimentaire commerciale.

BUTS

  1. Promouvoir la production de plantes comestibles indigènes par la mise en application de techniques d’agriculture bio-intensive.
  2. Permettre la consommation des quelites tout au long de l’année.
  3. Former la population pour qu’elle puisse préparer les quelites et les transformer en produits dérivés aux fins de leur vente.
  4. Assurer une production semi intensive de quelites qui favorise une exploitation efficace des ressources naturelles de la Sierra Tarahumara.

PRINCIPALES ACTIVITÉS

Objectif 1 :

  1. Sensibilisation des habitants des six collectivités visées aux avantages des méthodes de culture bio-intensive;
  2. Établissement de planches de culture;
  3. Compilation et analyse des résultats.

Objectif 2 :

  1. Instauration d’une production continue des planches de culture bio-intensive;
  2. Compilation et analyse des résultats.

Objectif 3 :

  1. Organisation d’un atelier général de formation;
  2. Tenue d’ateliers communautaires de formation;
  3. Préparation de dégustation gastronomique pour les consommateurs potentiels;
  4. Compilation et analyse des résultats.

Objectif 4 :

  1. Adaptation des systèmes d’irrigation et de stockage des eaux pour le maintien des planches de culture bio-intensive;
  2. Fabrication de composte à partir de fumier et de sciure de bois;
  3. Compilation et analyse des résultats.

RÉSULTATS

Objectif 1 :

  1. Sensibilisation de cinq familles appartenant à six collectivités de la région de la Sierra Tarahumara.
  2. Aménagement de planches de culture bio-intensive à haut rendement;
  3. Rédaction de fiches techniques sur les familles sensibilisées; évaluation des études, des affiches, des dépliants et des circulaires utilisés, et rédaction de fiches techniques visant les cultures.

Objectif 2 :

  1. Production et consommation de diverses variétés de quelites tout au long de l’année;
  2. Analyse de l’alimentation familiale.

Objectif 3 :

  1. Évaluation des connaissances avant et après les ateliers;
  2. Élaboration d’un catalogue des produits transformés;
  3. Établissement d’une liste et d’une hiérarchie des produits acceptés;
  4. Présentation finale des produits transformés acceptés, et production de descriptions et de comptes rendus des ateliers.

Objectif 4 :

  1. Instauration d’un système intégral englobant le captage, le stockage, le transport et l’exploitation de l’eau en visant une réduction de 60 % de la consommation d’eau;
  2. Augmentation de la fertilité du sol;
  3. Analyse phytochimique du sol.