NAPECA Project

Initiative de résilience des Mi’kmaq face aux feux incontrôlés

Organization: The Confederacy of Mainland Mi'kmaq
Emplacement géographique : Huit collectivités Mi’kmaq de Nouvelle-Écosse, au Canada
Pays : Canada
Autres organismes qui participent : Toutes les collectivités Mi’kmaq situées dans la partie continentale de la Nouvelle-Écosse (Acadia, Annapolis Valley, Bear River, Glooscap, Millbrook, Paqtnkek, Pictou Landing et Sipekne’katik).

Télécharger le résumé de projet subventionné

Conclu The Confederacy of Mainland Mi'kmaq

Description du problème

Les changements climatiques ont des répercussions sur de nombreux aspects au sein de nos collectivités, qu’il s’agisse de l’augmentation de la température, de la variation des situations météorologiques, de la modification ou de la perturbation de la migration de certaines espèces, ou de la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes. Ces dernières années, le nombre de feux de forêt a considérablement augmenté dans l’ouest du Canada, et cela constitue une importante préoccupation pour les collectivités Mi’kmaq de la région du Canada atlantique, car elles craignent que, d’ici peu, le nombre de ces feux augmente aussi dans les milieux naturel et bâti de leur région. Des évaluations des risques de feux de forêt ont eu lieu en 2018 dans sept collectivités Mi’kmaq de la Nouvelle-Écosse, et elles ont permis de conclure que toutes ces collectivités courent des risques modérés à élevés de feux de forêt, voire élevés à extrêmes pour la majorité d’entre elles. Chaque collectivité a reçu des recommandations afin de se préparer à de tels risques et de les atténuer. En outre, une quarantaine de membres de ces collectivités ont également suivi la formation de pompiers spécialistes des interventions sur les terrains en friche. Cependant, des efforts et des ressources supplémentaires sont nécessaires pour tenir compte des préoccupations des collectivités et accroître leur résilience aux feux de forêt.

Objectifs

La prochaine étape du projet comporte un défi, celui de recourir à la formation et à l’évaluation en comptant sur le soutien de la collectivité pour appliquer des mesures d’atténuation des feux de forêt. Le choix d’une collectivité pilote tiendra compte des risques élevés de feux de forêt qu’elle présente, ainsi que de sa taille, de son emplacement géographique et du soutien qu’elle réclame. Dans l’ensemble, ce projet vise à encourager les efforts déployés en vue d’atténuer le nombre de feux de forêt, à instaurer un cadre de soutien à l’intention de ces collectivités et à faire en sorte que d’autres collectivités s’entraident.

Principales activités

Résultats

Même si l’une des collectivités pilotes sera considérée comme principale, il est prévu de communiquer et d’appliquer des méthodes de réduction de coûts dans toutes ces collectivités, et de veiller à ce que l’ensemble d’entre elles participent au projet. Il est également prévu de faire connaître les activités de la collectivité pilote à toutes les autres, mais aussi au Climate Action Advisory Committee (Comité consultatif en matière de lutte contre les changements climatiques), lequel guide les projets d’adaptation au climat et de préparation aux urgences dans les collectivités des Premières Nations situées dans la partie continentale de la Nouvelle-Écosse). La modélisation de cette approche pour gérer d’autres phénomènes extrêmes et atteindre l’état de préparation voulu permettra de trouver des solutions et de renforcer les capacités des collectivités au moyen de ressources et de fonds, mais également de compter sur leur participation constante ou sur l’intervention d’un réseau de soutien capable d’augmenter leur degré général de préparation aux urgences que suscitent les feux de forêt.