Subvention PNAACE

École rurale communautaire maya d’agriculture régénératrice et d’agroforesterie

Organization: Mixbaal Fondo para el Fomento de la Educación A.C.

La mission du Mixbaal Fondo para el Fomento de la Educación, A.C (Fonds Mixbaal pour la promotion de l’éducation) consiste à offrir des possibilités de formation et d’emploi aux femmes et aux jeunes afin d’encourager l’organisation communautaire et la souveraineté alimentaire en recourant aux connaissances locales et à l’agriculture régénérative.

Emplacement géographique : Sotuta (Yucatán)
Pays : Mexique
Autres organismes qui participent : Cultiva - Alternativas de Regeneración; Boox Luum Agricultura Regenerativa; Consejo Civil Mexicano de Silvicutura Sostenible (CCMSS, Conseil civil de sylviculture durable du Mexique).

Actif

©Mixbaal Fondo para el fomento de la educación A.C.

Contexte

Pour faire face à la crise économique qui s’est aggravée pendant la pandémie, un groupe de femmes mayas de Sotuta, dans le Yucatán, a mis sur pied le projet Solares Huertas Agroforestales. Visant à tirer parti de l’agriculture traditionnelle sur leurs parcelles, elles ont obtenu les ressources nécessaires à la production d’aliments pour leur propre consommation, et en établissant, en outre, une coopérative de femmes productrices qui disposent actuellement d’un centre de transformation d’aliments dont elles commercialisent les excédents. Toutefois, pour soutenir leur travail et accroître la production, il convient de créer un modèle agroécologique efficace qui est adapté à leurs besoins. Le projet Comunidad escuela campesina de agricultura regenerativa y agroforestería maya (Communauté-école paysanne d’agriculture régénérative et d’agroforesterie maya ) donnera lieu à de nouvelles occasions d’emplois et de formations pour les jeunes, les femmes et les hommes, renforçant ainsi un système d’organisation collective qui leur permettra d’entreprendre différentes activités de production locales et durables, et d’offrir aux familles des moyens économiques pour qu’elles cessent de dépendre des revenus obtenus par une main-d’œuvre migrante.

Objectifs

  • Mettre en œuvre un programme d’enseignement intergénérationnel et interculturel sur l’agriculture traditionnelle maya, l’agriculture régénérative et l’agroforesterie.
  • Concevoir et mettre en œuvre un plan de production agroécologique reproductible afin de produire, en arrière-cour, du fourrage, des légumes, des arbres à fruits, des plantes médicinales et des œufs.
  • Organiser des ateliers thématiques spécialisés en agroécologie, ainsi que des visites de la région par des groupes scolaires, et une rencontre paysanne régionale d’échange de semences et de connaissances chaque année du projet.

Principales activités

  • Former, dans le cadre de classes théoriques et pratiques, des jeunes, des femmes et des hommes aux techniques de l’agriculture régénérative et de la gestion communautaire.
  • Consacrer une petite superficie à l’élaboration de fertilisants écologiques organiques et créer deux pépinières communautaires destinées à multiplier des espèces polyvalentes.
  • Préparer, semer, entretenir et récolter des aliments par l’entremise de systèmes agroforestiers sur six parcelles communautaires.
  • Organiser des ateliers, des visites et des événements.

Résultats

  • La création d’un modèle de gestion et d’organisation communautaire permettant d’utiliser de manière durable les ressources disponibles dans la région.
  • Un plan de production agroécologique, reproductible, systématisée et en arrière-cour de fourrage, de légumes, d’arbres à fruits et à bois, de plantes médicinales, de champignons et d’œufs, mis en œuvre sur au moins six parcelles de la collectivité.
  • La promotion d’activités durables qui aident à soutenir économiquement les jeunes, les femmes et les hommes de la collectivité.
  • La création d’un lien en vue d’accroître la production agroécologique dans la région et de favoriser la transition agroécologique d’un plus grand nombre de personnes.