Description du problème

Depuis des siècles, les communautés autochtones p’urhépecha établies sur les rives du lac Pátzcuaro dépendent des eaux de ce dernier pour leur développement et leur bien-être collectif. Toutefois, à l’heure actuelle, en raison de la pollution, de la perte de ressources biologiques endémiques qui ont une valeur économique —par exemple le poisson Chirostoma estor estor—, de la détérioration de l’environnement et de la fragmentation sociale on observe une marginalisation sociale, une pauvreté extrême, une émigration vers les États-Unis et la perte de l’identité autochtone dans ces communautés.

L’objectif du projet consiste à promouvoir l’organisation sociale ainsi qu’à renforcer l’identité autochtone et l’autonomie économique locale au moyen de l’exploitation durable de l’écosystème de terres humides, de la conservation biologique du poisson Chirostoma estor estor et de l’élaboration de projets de production compatibles avec la réalité régionale, et ce, grâce à l’aménagement écologique, la formation liée à la production, le respect de l’égalité des sexes et le renforcement de l’organisation des Autochtones.

Objectifs

  1. Formation de leaders locaux formés pour pouvoir renforcer l’identité autochtone p’urhépecha et concevoir des projets de production de développement durable et de conservation.
  2. Conception de l’aménagement écologique collectif de trois communautés autochtones du lac de Pátzcuaro : celles des îles d’Urandén de Morelos, d’Yunuén et de Tecuén.
  3. Élaboration de stratégies de microplanification administrative axées sur l’utilisation efficace des ressources économiques au sein de l’unité de production familiale par la création de lieux de consultation visant une planification participative et une prise de décisions dans les communautés autochtones d’Urandén de Morelos, d’Yunuén et de Tecuén.
  4. Réalisation de projets de production durable et de conservation environnementale comportant notamment des éléments de floriculture, d’artisanat, de tourisme écologique, de gastronomie et de protection du Chirostoma estor estor et d’un type de salamandre (« achoque », en espagnol, ou Ambystoma dumerilii) dans le secteur du lac de Pátzcuaro ainsi que des fêtespatronales et des pépinières forestières.
  5. Tenue du premier forum p’urhépecha pour le développement régional durable de la zone lacustre de Pátzcuaro et Zirahuén, en vue de faire connaître les progrès et de favoriser une mise en commun des expériences et des résultats.
  6. Élaboration d’un manuel de procédures pour favoriser le développement durable des communautés autochtones p’urhépecha du lac de Pátzcuaro.

Activités principales

Résultats