UNE NOUVEAUTÉ : L’évaluation de l’incidence à long terme des travaux de la CCE à l’égard du carbone forestier

Pour en savoir davantage au sujet de l’incidence des efforts que la CCE déploie sur le plan international pour lutter contre les changements climatiques au moyen de la modélisation du carbone forestier, il est possible de consulter le rapport intitulé Évaluation de l’incidence à long terme des travaux de la CCE portant sur le carbone forestier (de 2013 à 2017).

En 2013, la CCE a collaboré avec des spécialistes nord-américains afin de mieux connaître le rôle des forêts dans le captage des gaz à effet de serre, ainsi que leur élimination de l’atmosphère.

Par ailleurs, en 2020, la CCE a procédé à une évaluation de l’incidence à long terme des travaux qu’elle accomplit. Les résultats de cette démarche ont démontré l’importance que revêt la collaboration scientifique internationale et son apport en vue de connaître plus précisément le rôle que jouent les forêts dans l’atténuation des changements climatiques. Par exemple, ces travaux ont permis d’acquérir des connaissances sur les écosystèmes forestiers, leurs perturbations et les options d’atténuation pouvant susciter l’amélioration des pratiques de gestion des forêts afin de réduire les émissions et d’accroître leur captage. Des spécialistes du Canada, du Mexique et des États-Unis ont convenu que, grâce à la collaboration, ils avaient beaucoup plus contribué à l’avancement des connaissances scientifiques que ce que les trois pays auraient pu faire individuellement.

Dans une perspective d’avenir, le Canada, le Mexique et les États‑Unis ont déterminé que la préservation et la gestion durable des forêts, y compris la lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts, constituent un domaine de coopération trilatérale dans le cadre de l’Accord de coopération environnementale de 2020 et du Plan stratégique de la CCE pour 2021 à 2025, et permettent ainsi la poursuite de la collaboration nord-américaine dans ce domaine.

International Day of Forests