Bulletin

Une autre étape importante vers un renforcement de la coopération environnementale en Amérique du Nord

La Commission de coopération environnementale (CCE) a signé aujourd’hui un protocole d’entente avec la Faculté de l’environnement de l’Université de Waterloo dans le but d’officialiser leur relation et leur collaboration de longue date en matière de solutions durables, et de relever ainsi des défis complexes sur le plan environnemental.

« Nous sommes très fiers de ce partenariat, car il représente une étape importante en vue de donner aux jeunes étudiants les moyens de devenir les chefs de file des changements de demain en matière d’environnement », a déclaré l’attachée de diffusion et de partenariats de la CCE, Georgina O’Farrill. « La signature de ce protocole d’entente met en évidence la valeur que revêt la collaboration avec les intervenants qui ouvrent la voie à un environnement durable. Nous sommes heureux que nos partenaires de l’Université de Waterloo partagent notre vision quant aux résultats positifs que nous serons en mesure d’obtenir en associant le développement durable, l’entrepreneuriat et l’innovation. »

« Depuis plusieurs années déjà, nos étudiants profitent d’une étroite collaboration entre la Faculté de l’environnement de l’Université de Waterloo et la CCE dans le cadre d’efforts liés à l’innovation environnementale », a déclaré l’entrepreneur en résidence de la Faculté, Brock Dickinson. « Qu’il s’agisse de concours d’argumentaires, d’ateliers de formation ou d’occasions de participer à des réunions et à des discussions internationales portant sur l’environnement, nos étudiants participent de diverses façons aux activités de la CCE. Le protocole d’entente conclu aujourd’hui témoigne de notre volonté de multiplier de telles possibilités à l’avenir. »

Le protocole d’entente a pour objet de reconnaître la nécessité de partager les avantages mutuels qui peuvent découler d’activités coordonnées, et souligne le rôle de premier plan que joue la Faculté de l’environnement de l’Université de Waterloo dans le processus de transition à l’autonomie du Réseau d’ÉcoInnovation, notamment par le fait que l’Université l’hébergera durant sa période initiale d’acquisition d’indépendance. Le protocole servira de cadre afin de promouvoir, d’élaborer et de coordonner des activités et des processus, ainsi que d’accroître la visibilité de la Faculté et de la CCE.

La signature de ce protocole représente une étape marquante pour la CCE, et ce, en vue d’atteindre son objectif consistant à ce que des intervenants de divers secteurs participent à la mise en œuvre de ses projets, particulièrement des établissements universitaires qui sont en mesure d’offrir des services par leurs propres spécialistes afin de renforcer le degré de réussite et d’incidence de ces projets.

À propos du Réseau d’ÉcoInnovation

Lancé en 2019, le REI regroupe des centres d’innovation affiliés à des établissements d’enseignement du Canada, du Mexique et des États-Unis, et il a pour but de renforcer l’éducation et de fournir des outils aux étudiants et aux collectivités tout en favorisant l’innovation, l’entrepreneuriat et l’écoconception dans une perspective de croissance verte. L’Université de Waterloo est membre fondatrice du Réseau et elle fait partie des établissements canadiens qu’il rassemble.

À propos de la Faculté de l’environnement de l’Université de Waterloo

Depuis plus de 50 ans, la Faculté de l’environnement s’efforce d’avoir une incidence positive à l’échelle locale et mondiale. Grâce à des programmes et à des recherches interdisciplinaires, la communauté que forment les étudiants, les membres du corps professoral, le personnel, les anciens étudiants, les donateurs et les partenaires de l’industrie suscitent des changements significatifs dans les établissements d’enseignement, les bureaux et les collectivités du monde entier. Cette faculté offre aujourd’hui l’un des plus importants programmes du Canada en matière d’environnement et compte quelque 3 000 étudiants. Tout comme l’Université dans son ensemble, elle priorise à la fois les débouchés entrepreneuriaux qui s’offrent aux étudiants et le soutien dont ils ont besoin à cet égard.

La CCE et la Faculté de l’environnement de l’Université de Waterloo s’associent afin d’affermir leur engagement à soutenir le développement durable, l’innovation et l’entrepreneuriat vert, l’échange de connaissances et le renforcement des capacités des jeunes.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Or, depuis 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle est désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video