Photo of the North American Continent

Bulletin

Faites entendre votre voix dans le cadre d’une consultation publique qui porte sur le nouveau projet de la CCE visant à constituer un réseau de collectivités pour la justice environnementale

Au cours des mois à venir, la Commission de coopération environnementale (CCE) travaillera de concert avec des collectivités de toute l’Amérique du Nord afin de mettre en œuvre le projet intitulé Réseau de collectivités pour la justice environnementale (RCJE), et alors que la constitution du réseau progresse, le Comité consultatif public mixte (CCPM) tient une consultation publique afin d’éclairer et de renforcer cette mise en œuvre.

Le RCJE sera une tribune d’échange, d’établissement de liens et de renforcement des capacités pour les collectivités qui ont une certaine expérience et des préoccupations en matière de justice environnementale. En participant à ce réseau, elles créeront ensemble des ressources et diffuseront des connaissances au profit des collectivités autochtones, locales, vulnérables, désavantagées ou mal desservies. Les membres fondateurs du Réseau établiront une bibliothèque de ressources virtuelles afin que les collectivités de toute l’Amérique du Nord puissent renforcer leurs capacités d’atténuation des changements climatiques et d’adaptation à ces changements.

Il est possible de consulter la description complète de l’ébauche du projet en cliquant ici.

Le CCPM invite les particuliers, les collectivités et les organisations de tout le continent qui connaissent les enjeux liés au développement des collectivités et à la création de réseaux, à la justice environnementale, mais aussi à l’atténuation des changements climatiques et à l’adaptation à ces changements, à cliquer ici pour en apprendre davantage à ce sujet, et présenter leurs commentaires, leurs points de vue et leurs idées.

En tenant compte des commentaires qu’ils recevront de la part du public, les membres du CCPM formuleront un avis officiel au Conseil de la CCE, qui est composé des hauts responsables de l’environnement du Canada, du Mexique et des États-Unis. Cet avis contiendra des recommandations visant à maximiser les chances de réussite du projet.

La date limite pour transmettre des commentaires est fixée au 23 novembre 2022.

Que souhaitons-nous savoir?
Questions :

  1. Quels sont les défis auxquels les collectivités sont collectivement confrontées lorsqu’elles envisagent de recourir à des cadres de justice environnementale pour s’adapter aux changements climatiques et atténuer leurs répercussions?
  2. Quelles sont vos suggestions en ce qui concerne la constitution d’un réseau de collectivités qui abordent l’adaptation aux changements climatiques et l’atténuation de leurs répercussions dans une optique de justice environnementale? Avez-vous des recommandations précises à formuler pour veiller à ce que ce réseau de collaboration soit durable et autonome?
  3. Veuillez indiquer des exemples d’outils, de ressources ou de produits efficaces (p. ex. des sites Web, des vidéos, des infographies, des brochures, etc.) que votre collectivité ou votre organisation a utilisés pour échanger des renseignements en matière d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation de ces changements, que ce soit avec d’autres collectivités ou avec des membres de votre réseau de collaborateurs en matière de justice environnementale.
  4. Connaissez-vous des organismes, des organisations, des établissements ou des collectivités (p. ex. des universités, des réseaux locaux, des représentants de collectivités, des organisations de jeunes, etc.) qui souhaiteraient recevoir des renseignements au sujet du Réseau de collectivités pour la justice environnementale? Si c’est le cas, veuillez indiquer le nom et les coordonnées (l’adresse de courriel) de la principale personne-ressource du ou des organismes et l’adresse de leur site Web.
  5. Veuillez nous faire part d’autres commentaires que vous voudriez formuler à l’égard de ce projet.

Faites entendre votre voix!

Public Consultation 2022

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Or, depuis 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle est désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video