Mise en place d’un système pilote de surveillance syndromique relative aux épisodes de chaleur extrême afin d’aider les collectivités nord-américaines à s’adapter aux changements climatiques

État actuel : Conclu
Plan opérationnel : 2015 et 2016

Chaque année en Amérique du Nord, les épisodes de chaleur extrême entraînent
des milliers de maladies, d’hospitalisations et de décès, sans compter la perte de
productivité. Aux États-Unis, la chaleur extrême est considérée comme la première cause de décès liés à la météo, touchant en moyenne 700 personnes chaque année. En 2018, les vagues de chaleur ont causé la mort de 87 personnes dans la province de Québec, au Canada, et de 95 personnes dans l’État de Baja California, au Mexique. La réaction en temps réel aux épisodes de chaleur est essentielle pour prévenir les effets néfastes sur la santé. Dans nos trois pays, de nombreuses localités utilisent des systèmes de surveillance et d’alerte en cas d’épisodes de chaleur extrême, mais ces systèmes ne sont pas reliés aux banques de données sur les problèmes de santé.

Grâce à la CCE :