À propos de ce projet

État actuel : Conclu
Plan opérationnel : 2017 et 2018

Chaque année, l’Amérique du Nord génère une quantité considérable  de déchets marins d’origine terrestre. Les ordures provenant généralement des biens de consommation dans les régions côtières et intérieures composent la majeure partie de ce qui devient des déchets marins et pollue nos océans. Ces déchets endommagent les écosystèmes, détruisent la vie marine et menacent notre approvisionnement alimentaire, le tourisme, l’industrie de la pêche et l’économie. Pour mettre fin aux déchets marins, les responsables de ce projet aident les collectivités à renforcer leurs capacités locales afin de pouvoir réduire les déchets d’origine terrestre et les empêcher d’atteindre l’océan.

De 2017 à 2019, la CCE a coordonné la participation de collectivités locales situées dans les régions des bassins hydrographiques de la mer des Salish et de la rivière Tijuana, deux régions transfrontalières écologiquement riches et économiquement importantes, et a renforcé leurs capacités afin de trouver et d’appliquer des solutions simples et peu coûteuses destinées à réduire la production de déchets marins. Dans le cadre de cette démarche, ces collectivités frontalières ont décrit le problème des déchets marins et fait part de leur expérience et suggestions pour renforcer leurs futures activités de réduction de déchets dans leur région.

Ce projet, axé sur l’action locale, a été le premier à viser des bassins hydrographiques transfrontaliers, l’un américano-canadien et l’autre américano-mexicain. Il a permis de promouvoir la science citoyenne et de mobiliser les jeunes et les collectivités locales et autochtones afin d’évaluer les déchets d’origine terrestre dans chaque région, et de trouver des solutions pour en réduire la quantité et empêcher qu’ils se rendent jusqu’à l’océan.