Photo of the North American Continent

Communiqué

Une table ronde publique portera sur les problèmes que suscite l’écologisation des chaînes d’approvisionnement et du transport urbain en Amérique du Nord

Des spécialistes du transport durable participeront à la réunion que tiendra le Comité consultatif public mixte de la Commission de coopération environnementale le 10 juillet prochain à Los Cabos (Baja California), au Mexique.

Montréal, le 6 juin 2013 — Que ce soit en conduisant une auto pour se rendre au travail ou en mangeant de la nourriture qui provient d’ailleurs, presque tous les Nord-Américains contribuent aux répercussions du transport sur l’environnement.

Le 10 juillet, le Comité consultatif public mixte (CCPM) de la Commission de coopération environnementale (CCE) tiendra une réunion publique qui visera à déterminer de quelle manière le Canada, le Mexique et les États-Unis peuvent poursuivre leurs travaux concertés en vue de réduire les répercussions environnementales du transport de personnes et de marchandises.

En collaboration avec des spécialistes chevronnés représentant des multinationales, des ONG, des universités et des gouvernements, les participants aborderont des questions relatives aux politiques, à la réglementation et aux mesures incitatives qui permettraient d’écologiser le transport à l’échelle continentale. Pour consulter le programme complet de la réunion du CCPM, prière de cliquer ici.

La réunion est ouverte au public et chaque participant apportera sa contribution à l’aboutissement de cette réunion, à savoir la formulation d’un avis du CCPM au Conseil sur les sujets abordés (cliquer ici pour consulter les précédents avis). Le Conseil est constitué des ministres de l’Environnement du Canada, du Mexique et des États-Unis, et ceux-ci se réuniront le lendemain, le 11 juillet, dans le cadre de leur session ordinaire annuelle. Pour en savoir davantage sur cette session du Conseil, prière de cliquer ici.

Il est possible d’obtenir de plus amples renseignements et de s’inscrire aujourd’hui même afin d’assister aux réunions, que ce soit sur place ou en ligne, dans le site www.cec.org/conseil2013, et de suivre les activités de la CCE dans Facebook (www.facebook.org/CECconnect) et Twitter (@CECweb) pour y consulter les mises à jour, poser des questions, ou formuler des observations et des suggestions.

La partie publique de la session du Conseil et la réunion du CCPM sont ouvertes au public à titre gratuit. Par ailleurs, il est possible de présenter une demande à la CCE, au plus tard le 14 juin, pour qu’elle finance les frais de déplacement et d’hébergement à Los Cabos.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Or, depuis 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle est désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video