Photo of the North American Continent

Communiqué

RAPPEL : Le commerce et l’environnement en Amérique du Nord 2008

Montréal, 3/14/2008 – Plus que quelques jours pour présenter une demande d’aide financière.

La Commission de coopération environnementale (CCE), en collaboration avec le North American Center for Transboundary Studies (NACTS, Centre nord-américain d’études transfrontalières) de l’Arizona State University, sera l’hôte de la rencontre Le commerce et l’environnement en Amérique du Nord 2008, qui aura lieu du 22 au 24 avril à Phoenix, en Arizona.

Les activités sont ouvertes au public et comprennent des discussions sur la réduction de l’impact environnemental des couloirs d’échanges commerciaux et l’évaluation des enseignements tirés à partir d’une dizaine d’années de recherches sur le commerce et l’environnement. Par ailleurs, de nouvelles recherches sur les effets environnementaux du commerce seront présentées dans le cadre d’un symposium d’une journée.

Les activités, qui comprennent des présentations des plus grands spécialistes nord-américains de l’environnement et du commerce, s’étaleront sur trois jours :

22 avril – Écologisation des corridors commerciaux en Amérique du Nord. Parrainée par le NACTS, cette série d’ateliers de discussion portera principalement sur les enjeux environnementaux liés aux couloirs d’échanges commerciaux et aux frontières de l’ALÉNA.

23 avril – Quatrième symposium nord-américain sur l’évaluation des effets environnementaux du commerce : les services et l’environnement. Pour cet événement, la CCE a commandé 12 documents de recherche qui examinent les enjeux environnementaux dans le secteur des services, y compris le tourisme, les transports, les déchets et les services financiers. Ces documents seront présentés par leurs auteurs.

24 avril – Évaluation des effets environnementaux de l’ALÉNA : les enseignements tirés des précédents symposiums de la CCE sur les liens entre l’environnement et le commerce. Cette séance publique, organisée par le Comité consultatif public mixte de la CCE, permettra d’examiner les travaux et les résultats des symposiums organisés par la CCE jusqu’à présent, ainsi que les recommandations en découlant, afin de proposer des façons d’accroître l’efficacité des symposiums à venir et de définir les sujets qui pourraient y être abordés.

On peut obtenir de plus amples renseignements ainsi que le formulaire d’inscription sur le site de l’événement (www.cec.org/symposium). Un ordre du jour provisoire sera disponible sous peu. Pour recevoir des mises à jour par courrier électronique, prière d’envoyer un courriel à l’adresse suivante : info@cec.org.

L’inscription à toutes les activités est gratuite. Les organisations sans but lucratif et les particuliers peuvent demander une aide financière limitée pour y assister (au titre des déplacements et de l’hébergement) en s’inscrivant à l’avance, au plus tard le 24 mars. La demande doit être accompagnée d’une déclaration d’intérêt écrite faisant état de l’expertise du demandeur et précisant le ou les sujets qu’il souhaite aborder lors de la réunion publique. L’aide financière est limitée à une personne par organisation.

Après le symposium, les documents de recherche seront publiés dans leur langue originale en ligne et dans le compte rendu. La CCE a déjà publié près de 40 documents de recherche issus des symposiums précédents sur divers sujets, notamment les investissements et la croissance, l’énergie et l’agriculture. On peut consulter ces documents à l’adresse suivante : www.cec.org/symposium.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Or, depuis 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle est désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video