Photo of the North American Continent

Communiqué

Publication de l’ordre du jour de l’atelier public du CCPM sur les collectivités résilientes en Amérique du Nord

Montréal, le 29 juin 2012 — Pendant deux jours à La Nouvelle‑Orléans, soit les 9 et 10 juillet prochains, le Comité consultatif public mixte (CCPM) de la Commission de coopération environnementale (CCE) tiendra des discussions avec des spécialistes de la viabilité, des dirigeants de collectivité et des citoyens d’Amérique du Nord qui s’intéressent de près à la manière dont les collectivités du continent peuvent devenir résilientes face à des bouleversements environnementaux tels que les changements climatiques et des catastrophes comme le déversement de pétrole survenu en 2010 à la suite de l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon.

Dirigés par un animateur de talent, Greg Judelman, de la société The Moment, les participants à l’atelier intitulé Des collectivités résilientes en Amérique du Nord s’inspireront des exposés que donneront, notamment, Craig Applegath, membre fondateur de ResilientCity.org; Madeleine Redfern, mairesse d’Iqaluit (Nunavut), au Canada; Fernando Aragón, conseiller international en matière d’adaptation aux changements climatiques, en réduction des risques de catastrophe et en politiques connexes; Beverly Wright, fondatrice et directrice exécutive du Deep South Center for Environmental Justice à la Dillard University; Maureen Lichtveld, titulaire de la chaire Freeport McMoRan en politiques environnementales à la Tulane University; Argelia Pérez Luviano, protagoniste de la première « ville en transition » au Mexique.

À différents moments, après avoir écouté les orateurs, les participants seront invités à se répartir en groupes pour échanger des idées et des expériences personnelles, et contribuer à des exercices de réflexion en vue de dresser une liste de stratégies en temps réel concernant la résilience des collectivités.

Les conclusions de cet atelier de deux jours seront rendues publiques et présentées aux membres du Conseil de la CCE, à savoir le ministre de l’Environnement du Canada, Peter Kent, le ministre de l’Environnement du Mexique, Juan Elvira Quesada, et l’administratrice de l’Agence de protection de l’environnement des États‑Unis, Lisa P. Jackson, au cours de la session ordinaire qu’ils tiendront à la suite de l’atelier, le 11 juillet, à La Nouvelle‑Orléans.

L’inscription à la session ordinaire que tiendra le Conseil le 11 juillet est gratuite et ouverte au public. Il est possible d’y assister en ligne, à compter de 13 h 45 (heure normale de l’Est), dans le site Web www.cec.org/webdiffusion, et de se joindre à la discussion grâce au blogue de la CCE. Il est également possible de formuler des questions et des observations dès maintenant sur Twitter (@CEC web) et Facebook (www.facebook.com/CCEconnexion). Pour se joindre à la discussion sur Twitter, il faut utiliser les mots‑clics #collectivités et #CEC12.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Or, depuis 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle est désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video