Communiqué

Participez à la réunion du comité consultatif de la CCE sur la réduction des flux de déchets alimentaires et organiques

Les inscriptions sont ouvertes: Venez à Tuxtla Gutiérrez (Chiapas), au Mexique ou joignez-vous à nous par webdiffusion en direct

Montréal, le 3 février 2017—Le 23 mars 2017, le Comité consultatif public mixte (CCPM) de la Commission de coopération environnementale (CCE) vous invite à participer à sa réunion publique, virtuellement ou en personne, afin de discuter des défis et des possibilités associés à la réduction et à la gestion des flux de déchets alimentaires et organiques en Amérique du Nord.

Le Canada, le Mexique et les États-Unis produisent des quantités énormes (et de plus en plus élevées) de déchets alimentaires, ce qui amplifie les impacts de la production agricole, nuit aux systèmes de distribution des aliments et intensifie les rejets de méthane — gaz à effet de serre qui est 20 fois plus puissant que le dioxyde de carbone.

Voici quelques chiffres à propos des déchets alimentaires en Amérique du Nord :

  • En 2012, les déchets organiques représentaient environ 63 % des déchets solides municipaux éliminés dans des sites d’enfouissement aux États-Unis.
  • Au Canada, environ 33 millions de tonnes de déchets résidentiels et non résidentiels ont été produites en 2010, dont 76 % ont été éliminés (pour la plupart dans des sites d’enfouissement), tandis que seulement 16 % étaient réacheminés vers des activités de production.
  • Au Mexique en 2011, environ 5 % du flux total de déchets a été recyclé ou composté, et les 95 % restants ont été éliminés dans des sites d’enfouissement.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui pour participer à la discussion relative à ce sujet essentiel, ainsi qu’aux pratiques exemplaires et aux nouvelles technologies permettant de remédier au gaspillage alimentaire, comme la digestion anaérobie, le compostage et le captage du méthane provenant des sites d’enfouissement. Les participants analyseront également les efforts que déploient actuellement les secteurs industriels, commerciaux et institutionnels d’Amérique du Nord pour réduire le gaspillage alimentaire, et organiseront une table ronde consacrée à la façon de surmonter les obstacles juridiques et politiques.

Le CCPM s’inspirera de tous les commentaires reçus pour transmettre un avis officiel au Conseil de la CCE à propos de la réduction et de la gestion des flux de déchets alimentaires et organiques en Amérique du Nord.

La réunion du CCPM est ouverte au public, sans frais! Voyez l’ordre du jour complet en ligne www.cec.org/CCPMTuxtla.

Participez en ligne

Utilisez le mot-clic #CCPMTuxtla et regardez-nous sur Facebook Live (www.facebook.com
/CCEconnexion
) ou à l’adresse www.cec.org/webdiffusion, où vous pourrez soumettre des questions et des commentaires à l’animateur.

Food Waste

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Cependant, à compter de 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle sera désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE constitue un organisme qui rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video