Photo of the North American Continent

Communiqué

MISE À JOUR : Des spécialistes prendront part à un groupe de discussion au cours de la tribune publique du CCPM sur les effets des eaux pluviales

Montréal, le 11 juin 2015—Consultez l’ordre du jour actualisé de la tribune publique intitulée L’eau et les changements climatiques : S’adapter grâce aux infrastructures vertes, qui sera présidée par le Comité consultatif public mixte (CCPM) de la Commission de coopération environnementale (CCE), le 14 juillet à Boston, au Massachusetts.

La deuxième session du CCPM en 2015 se déroulera dans le cadre de la XXIIe session ordinaire du Conseil de la CCE, lequel est composé des ministres de l’Environnement du Canada, du Mexique et des États-Unis. Il se réunit chaque année afin d’examiner son programme de coopération, conformément aux dispositions de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement.

Le CCPM comprend quinze membres, cinq de chacun des trois pays, dont le rôle principal consiste à formuler des avis au Conseil, à assurer la participation du public aux activités de la CCE et à veiller à ce que ces activités soient transparentes.

Au cours de la tribune du CCPM, des membres du public se réuniront avec des spécialistes représentant des organisations non gouvernementales, des gouvernements, des établissements d’enseignement et le secteur privé afin de discuter de la façon dont les infrastructures vertes et l’aménagement du territoire peuvent constituer des outils essentiels afin que les collectivités s’adaptent aux changements climatiques et aux eaux pluviales excédentaires.

Les participants à la tribune envisageront des stratégies de gestion efficaces et durables destinées à améliorer la qualité de l’eau, à atténuer les effets des inondations et à réduire les dommages qu’elles causent aux biens.

Les orateurs ayant confirmé leur présence jusqu’à présent sont les suivants :

  • Frederick A. Laskey, directeur général, Massachusetts Water Resources Authority
  • Isabelle Thomas-Maret, professeure agrégée, Institut d’urbanisme, Université de Montréal
  • Georgita J. Ruiz Michael, directrice exécutive, Tierra de Aves, A. C.

D’autres mises à jour suivront la présente.

La tribune comprendra une séance de questions et réponses avec animateur à laquelle participeront les spécialistes et les membres du CCPM, ainsi qu’une séance de réseautage durant laquelle les participants pourront échanger leurs vues sur des questions environnementales qui seront portées à l’attention du Conseil de la CCE le lendemain, le 15 juillet, au cours de la partie publique de sa session ordinaire prévue au même endroit.

L’ordre du jour de cette session comprend une séance de discussion ouverte avec les membres du Conseil, ainsi qu’une exposition sur les projets de la CCE intitulée Œuvrons ensemble à la protection de l’environnement nord-américain.

Suivez aussi la CCE sur Facebook, à <www.facebook.com/CCEConnexion>, et Twitter, à <@CECWeb>.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Or, depuis 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle est désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video