Communiqué

Le CCPM recommande une plus grande participation des collectivités autochtones aux travaux de la CCE

Montréal, 2/15/2008-Le Comité consultatif public mixte (CCPM) de la Commission de coopération environnementale (CCE) a formulé des recommandations au Conseil de la CCE, formé des ministres de l’Environnement des trois pays nord-américains, visant à ce que les collectivités autochtones participent plus activement aux travaux de la Commission.

Dans l’avis qu’il a formulé au Conseil à la fin du mois de décembre dernier, le CCPM propose des mesures s’étendant du renforcement des capacités afin de réduire les risques que présentent le lindane et ses isomères sur le plan alimentaire au Mexique, à une aide apportée aux collectivités pour qu’elles mettent sur pied des projets dans des domaines comme l’écotourisme et la production d’énergie de remplacement.

Le CCPM a fondé ses recommandations sur les discussions qui ont eu cours durant la réunion publique qu’il a tenue à Winnipeg, au Canada, laquelle a également donné lieu au Forum des collectivités autochtones d’Amérique du Nord sur les énergies renouvelables, que la CCE a coparrainé.

Dans le cadre des travaux sur les questions environnementales qu’elle réalise avec le concours des collectivités autochtones, la CCE parrainera également, avec le soutien du CCPM, le Rassemblement des peuples autochtones pour la guérison de la Terre-Mère qui se déroulera à Palenque, dans l’État du Chiapas. On trouve des renseignements détaillés sur ce rassemblement dans le site Web .

Au mois de décembre, les membres du CCPM ont élu Mme Jane Gardner, des États-Unis, à la présidence du Comité pour 2008.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Cependant, à compter de 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle sera désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE constitue un organisme qui rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video