Communiqué

La cinquième édition annuelle du Blitz international de suivi du monarque a connu un succès sans précédent, grâce à vous!

Montréal, le 2 novembre 2021 — La Commission de coopération environnementale (CCE), de concert avec le Partenariat scientifique trinational pour la conservation du monarque, est heureuse d’annoncer les résultats de la cinquième édition annuelle du Blitz international de suivi du monarque (Blitz de suivi du monarque) qui s’est déroulée du 23 juillet au 1er août 2021.

Plus de 2 000 bénévoles de 80 États et provinces de l’Amérique du Nord ont partagé 4 293 observations de monarques et d’asclépiades, soit le taux de participation le plus élevé jamais enregistré depuis la première édition du Blitz, en 2017 (voir la figure 1).

« Nous sommes ravis de constater l’enthousiasme que cette activité a encore une fois suscité cette année. Il s’agit d’un témoignage de soutien formidable de la part des Nord-Américains envers notre cher monarque à l’occasion du cinquième anniversaire de ce programme trinational », a déclaré Alessandro Dieni, le coordonnateur du programme Mission monarque à l’Insectarium de Montréal une institution d’Espace pour la vie.

Pendant dix jours, 2 078 bénévoles du Canada, du Mexique et des États-Unis ont aidé les spécialistes du monarque à recueillir des renseignements non seulement sur la densité et la répartition des populations de ce papillon emblématique, mais aussi sur sa plante hôte, l’asclépiade (Asclepias, spp.). Près de 50 000 plants d’asclépiades ont été recensés, ce qui brosse un portrait très intéressant de l’habitat de reproduction du monarque pendant l’été.

« Il est essentiel de connaître la disponibilité de l’habitat de reproduction du monarque pour hiérarchiser et orienter les mesures de conservation. Les participants au Blitz de suivi du monarque ont accru cette connaissance en consignant les endroits où des asclépiades et des monarques étaient observés à l’échelle nord-américaine, y compris des régions à propos desquelles les données étaient auparavant limitées (voir la figure 2). La couverture géographique des données recueillies dans le cadre du Blitz est remarquable et extrêmement utile, et j’espère qu’elle continuera de s’accroître dans les années à venir », a déclaré Laura Lukens, la coordonnatrice nationale de la surveillance à la Monarch Joint Venture.

En outre, la participation et la mobilisation des bénévoles augmentant d’année en année, les spécialistes estiment que la base de données du Blitz de suivi du monarque, qui s’appuie presque exclusivement sur la science participative, permettra d’atteindre l’objectif initial du Blitz qu’a fixé le Partenariat scientifique trinational pour la conservation du monarque, à savoir de procéder à une estimation rigoureuse de la population reproductrice estivale, comme cela se fait pour les populations qui hivernent dans le centre du Mexique et sur la côte de la Californie.

Par ailleurs, le ratio chenilles-asclépiades établi à partir des observations renseignera les spécialistes au sujet du nombre de monarques qui pourraient entreprendre leur impressionnante migration vers le sud, puisque les chenilles recensées pendant le Blitz deviendront fort probablement les papillons qui vont s’agglomérer au Mexique pour passer l’hiver.

Les renseignements recueillis aideront les chercheurs à déterminer les zones où il faudra prioritairement appliquer des mesures de conservation du monarque. Grâce à la collaboration de ce groupe très actif d’observateurs des monarques, les chercheurs dans ce domaine pourront bientôt analyser les tendances relatives à la taille des populations reproductrices estivales. Il convient de noter que les données recueillies seront disponibles sur le site du Réseau trinational de connaissances sur le monarque, où les personnes intéressées pourront les consulter et les télécharger.

Le Blitz de suivi du monarque de cette année illustre non seulement la résilience de ce papillon, mais aussi la résilience et la mobilisation des citoyens. Les efforts concertés déployés pour mieux connaître le comportement des monarques appuieront les mesures destinées à créer des conditions favorables au développement de leurs populations.

Pour connaître plus en détail les résultats de cette année, suivez #BlitzMonarque sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez également en apprendre davantage sur les programmes connexes suivants :

Personne-ressource pour les médias à la CCE :

Patrick Tonissen
Courriel : <ptonissen@cec.org>
Tél. : 850-319-3954

Personne-ressource pour les médias à l’Insectarium de Montréal/Espace pour la vie:

Isabel Matte
Courriel : <isabel.matte@montreal.ca>
Tél. : 514-250-7753

COLLABORATEURS

Entrepris à l’initiative du Partenariat scientifique trinational pour la conservation du monarque, le Blitz regroupe les organismes suivants :

Comisión Nacional de Áreas Naturales Protegidas
La Comisión Nacional de Áreas Naturales Protegidas (Conanp, Commission nationale des aires naturelles protégées) est un organisme du gouvernement fédéral du Mexique chargé de l’administration des aires naturelles protégées. @GobiernoMX

US Fish and Wildlife Service
L’US Fish and Wildlife Service (Service des pêches et de la faune des États-Unis) est un chef de file dans le domaine de la conservation des poissons et de la faune. Il est reconnu pour son excellence en matière scientifique ainsi que pour sa gestion des terres et des ressources naturelles. @USFWS

Insectarium de Montréal/Espace pour la vie
L’Insectarium de Montréal/Espace pour la vie est l’un des plus importants musées de l’Amérique du Nord entièrement consacré aux insectes; il permet aux humains de plonger dans leur univers. @EspacePourLaVie

Monarch Joint Venture
La Monarch Joint Venture est un partenariat d’organismes qui travaillent de concert afin de pérenniser la migration du monarque pour le bien des générations à venir. @MonarchJV

Journey North
Journey North est un programme participatif de science citoyenne qui mobilise des gens de toute l’Amérique du Nord dans le cadre de la surveillance de la migration et des changements saisonniers, et ce, afin de favoriser la connaissance scientifique, la conscience écologique et l’éthique de la terre. Il s’agit d’un programme de l’University of Wisconsin-Madison Arboretum (Arboretum de l’Université du Wisconsin-Madison). @journeynorth.org

Xerces Society for Invertebrate Conservation
La Xerces Society est un organisme sans but lucratif qui protège la nature en se vouant à la conservation des invertébrés et de leur habitat. @xercessociety

Direction générale des sciences et de la technologie – Direction de la recherche en matière de faune et de la science du paysage, Environnement et Changement climatique Canada
La Division de la recherche sur la faune de la Direction de la recherche en matière de faune et de la science du paysage est un chef de file national dans le cadre des recherches concernant les effets des activités humaines sur la faune, notamment les mécanismes qui provoquent le déclin des populations d’espèces en péril. @ECCCSciTech

5th Annual International Monarch Monitoring Blitz Was the Most Successful Ever

Dans toute l’Amérique du Nord, des citoyennes et des citoyens ont rassemblé des données essentielles pour appuyer la conservation du monarque et la recherche relative à cette espèce.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Cependant, à compter de 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle sera désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE constitue un organisme qui rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video