Communiqué

Joignez-vous aux milliers de citoyens qui participeront au Blitz international de collecte de données 2018 pour la préservation du monarque

Montréal, le 24 juillet 2018—Du 28 juillet au 5 août 2018, les citoyens du Canada, du Mexique et des États-Unis sont invités à participer au deuxième Blitz international de collecte de données sur le monarque (le Blitz) visant à identifier les sites de reproduction du papillon monarque essentiels à sa survie.

Ce majestueux papillon, un pollinisateur phare de l’Amérique du Nord et symbole de coopération internationale, a amorcé sa spectaculaire migration annuelle qui le mène du Canada et des États-Unis jusqu’au Mexique, et il a besoin de votre aide.

Les scientifiques de l’Amérique du Nord ont encore beaucoup à apprendre au sujet des monarques et de l’asclépiade, unique ressource alimentaire de leurs chenilles. Les populations de monarques migrateurs de l’est et de l’ouest de l’Amérique du Nord ont toutes deux subi d’importants déclins ces 20 dernières années. Les observations de citoyens peuvent aider les scientifiques à recueillir des renseignements utiles qui contribueront aux mesures prises dans tout le continent pour protéger le monarque et son habitat.

Qu’est-ce que le Blitz international de collecte de données sur le monarque?

Le Blitz international de collecte de données sur le monarque, lancé par le Partenariat trinational pour la conservation du monarque, mis sur pied par l’intermédiaire de la Commission de coopération environnementale (CCE), vise à donner aux scientifiques un portrait instantané de l’état des populations de monarques le long de leur corridor migratoire. Dans le cadre du Blitz, des scientifiques de l’Insectarium d’Espace pour la vie à Montréal, d’Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), de Monarch Joint Venture, du Fish and Wildlife Service (FWS, Service des pêches et de la faune) des États-Unis et de la Comisión Nacional de Áreas Naturales Protegidas (Conanp, Commission nationale des aires naturelles protégées) du Mexique demandent au public de les aider à comprendre la répartition et l’occurrence des monarques en Amérique du Nord.

Le suivi des monarques et de l’asclépiade, ainsi que la comparaison des données d’une année à l’autre peuvent enrichir les connaissances de chaque pays. Les observations signalées au Canada et dans le nord des États-Unis donneront aux scientifiques un aperçu du pic de la population de monarques reproducteurs et de la présence d’asclépiades. Les données recueillies dans le sud des États-Unis permettront de savoir si des monarques y migrent hâtivement et s’y reproduisent. Au Mexique, les données recueillies permettront de déterminer s’il y a reproduction dans les aires de migration habituelles des monarques.

Les citoyens canadiens qui souhaitent participer au Blitz peuvent visiter le site Web Mission monarque, la population des États-Unis peut quant à elle se rendre sur la page Monarch Larva Monitoring Project (en anglais), tandis que les citoyens du Mexique peuvent visiter le site iNaturalista (en espagnol).

Suivez le Blitz international de collecte de données sur le monarque sur les réseaux sociaux avec le mot-clé #Missionmonarque!

Deuxième blitz trinational de collecte de données sur le monarque

Du 28 juillet au 5 août 2018, 486 citoyens du Canada, du Mexique et des États-Unis ont dénombré 13 796 monarques à différentes étapes de leur cycle de vie, de l’œuf au monarque adulte, et examiné 53 588 plants d’asclépiades à la recherche d’œufs et de chenilles.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Cependant, à compter de 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle sera désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE constitue un organisme qui rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video