Communiqué

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT : Participez à notre tribune publique consacrée à la façon dont les infrastructures vertes peuvent aider les collectivités à atténuer les effets des eaux pluviales et à s’adapter aux changements climatiques

Participez à la tribune à Boston, avec le comité consultatif et les spécialistes de la CCE, ou joignez-vous aux discussions en ligne.

Montréal, le 27 mai 2015—Joignez-vous au Comité consultatif public mixte (CCPM) de la Commission de coopération environnementale (CCE) le 14 juillet à Boston (Massachusetts), à l’occasion d’une tribune publique intitulée L’eau et les changements climatiques : S’adapter grâce aux infrastructures vertes.

Le public est invité à participer sans frais à la session ouverte du Conseil et à la tribune du CCPM. Une aide financière limitée est offerte aux participants pour couvrir les frais de déplacement et d’hébergement. La demande d’aide doit être présentée à la CCE au plus tard le 3 juin 2015. Pour en savoir plus, consultez nos Lignes directrices sur les consultations publiques.

La deuxième session du CCPM pour 2015 se déroulera parallèlement à la XXIIe session ordinaire du Conseil de la CCE.

Lors de la tribune du CCPM, des membres du public rencontreront des spécialistes d’organisations non gouvernementales, des gouvernements, des universités et de l’industrie afin de discuter de la façon dont les infrastructures vertes et l’aménagement du territoire peuvent apporter une aide vitale aux collectivités pour qu’elles s’adaptent aux changements climatiques et à une quantité excessive d’eaux de ruissellement. Les participants à la tribune envisageront des stratégies efficaces et durables de gestion de l’eau, destinées à améliorer la qualité de l’eau, à atténuer les inondations et à réduire les dommages causés aux biens.

Le Conseil de la CCE — composé des plus hauts représentants du Canada, du Mexique et des États-Unis dans le domaine de l’environnement (ministre ou équivalent) —, supervise la mise en œuvre de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement.

Le CCPM est composé de quinze citoyens (cinq de chaque pays). Il formule des avis au Conseil, assure la participation du public aux activités de la CCE, et veille à la transparence des mesures qu’elle prend.

Le CCPM intègre aux avis qu’il soumet au Conseil les commentaires qu’il reçoit à propos des enjeux environnementaux lors de ses tribunes ouvertes. Vous trouverez les avis précédents du CCPM ici.

Suivez la CCE sur Facebook (www.facebook.com/CCEConnexion) et Twitter à (@CECWeb).

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Cependant, à compter de 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle sera désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE constitue un organisme qui rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video