Communiqué

Des fiches pour faciliter l’évaluation du statut des aires marines protégées en Amérique du Nord et des tendances

Un nouveau guide pratique pour les gestionnaires des aires marines protégées

Montréal, le 16 mars 2011 — Le Guide d’évaluation des conditions écologiques des aires marines protégées de l’Amérique du Nord, publié par la Commission de coopération environnementale (CCE), vise à uniformiser la façon dont les gestionnaires présentent les rapports sur l’état des aires marines protégées (AMP) et les tendances.

Les 2 000 AMP de l’Amérique du Nord—qui sont cartographiées dans l’Atlas environnemental de l’Amérique du Nord—représentent un effort considérable du Canada, du Mexique et des États-Unis pour protéger les milieux marins fragiles du continent.

Les rapports sur les conditions écologiques préparés à partir des fiches d’évaluation sont très utiles pour résumer l’information sur le statut d’éléments clés de l’écosystème comme l’eau, l’habitat et les ressources biologiques. Les fiches d’évaluation permettent de réunir une foule d’informations fournies par des experts et des intervenants et servent à produire un rapport qui aidera à déterminer les lacunes sur le plan des connaissances et constituera un outil de communication efficace.

Le guide, qui est surtout destiné aux gestionnaires des AMP, souligne la nécessité d’inclure les populations locales au processus de rapports sur les conditions écologiques.

La fiche d’évaluation des conditions écologiques des aires marines de la CCE a été élaborée en étroite collaboration avec les agences responsables des aires protégées dans les trois pays, et s’inspire de l’approche System-Wide Monitoring (SWiM) utilisé par la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA, Administration océanique et atmosphérique nationale) pour les sanctuaires marins aux États-Unis.

Un projet pilote a été mené dans dix AMP situées le long de la côte ouest de l’Amérique du Nord pour mettre à l’essai et améliorer la fiche d’évaluation dans le cadre d’une série d’ateliers tenus au Canada, au Mexique et aux États-Unis, auxquels ont participé des représentants gouvernementaux, des parties prenantes et des chercheurs.

La description des 10 AMP— de la Réserve de parc national du Canada Pacific Rim à la Réserve de la biosphère Alto Golfo de California y Delta del Río Colorado—se trouve sur le nouveau site Web du Réseau nord-américain des aires marines protégées. Les fiches d’évaluation représentent des sommaires textuels et visuels des conditions environnementales et de l’état des ressources écologiques des AMP.

L’outil interactif de visualisation de couches de données et de visite de Google Earth offre la possibilité de parcourir les dix fiches d’évaluation des conditions écologiques.

À propos du guide d’évaluation des AMP

Le Guide d’évaluation des conditions écologiques des aires marines protégées de l’Amérique du Nord (PDF), est accessible en ligne à l’adresse http://www.cec.org/marines.

Des copies du document peuvent être obtenues sur demande. Divers outils, y compris les présentations utilisées lors des ateliers et d’autres documents préparés pour aider les gestionnaires d’AMP et d’autres personnes intéressées peuvent également être téléchargés.

Site Web du Réseau nord-américain des aires marines protégées

Les fiches d’évaluation des dix aires pilotes sont accessibles sur un nouveau site Web de la CCE – RNAAMP : Réseau nord-américain des aires marines protégées. Ce site fournit également de l’information sur toutes les activités trilatérales menées par la CCE dans le domaine de la conservation des aires marines, y compris les cartes et les descriptions des régions écologiques tirées de l’ouvrage Écorégions marines de l’Amérique du Nord, publié en 2009, ainsi que les plans d’action de conservation du rorqual à bosse, de la tortue luth, du puffin à pieds roses et du marsouin du golfe de Californie.

L’Atlas environnemental de l’Amérique du Nord

En plus des cartes et des données sur 2 000 aires marines protégées—l’initiative la plus ambitieuse de compilation d’information géospatiale systématique sur toutes les AMP de l’Amérique du Nord—et des dix sites pilotes, le visualiseur interactif des écosystèmes marins de l’Atlas environnemental de l’Amérique du Nord illustre les aires de conservation prioritaires, les écorégions marines et les habitats de 17 espèces marines suscitant des préoccupations communes en matière de conservation. Pour accéder au visualiseur interactif : http://www.cec.org/atlas/marine/fr.html.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Cependant, à compter de 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle sera désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE constitue un organisme qui rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video