Communiqué

Découvrez les spécialistes qui évalueront les idées vertes les plus prometteuses de l’Amérique du Nord

La composition du comité d’évaluation des idées du Défi innovation jeunesse 2018 de la CCE est annoncée

Montréal, le 13 février 2018—Neuf spécialistes de domaines liés à l’innovation durable en Amérique du Nord feront partie du jury Défi innovation jeunesse 2018 de la Commission de coopération environnementale. Les expériences de ces spécialistes, que ce soit dans le lancement d’une jeune entreprise, le développement durable d’entreprise, la collaboration à des travaux de recherche ou le savoir-faire technique, apporteront des points de vue et des compétences variés au processus de sélection des demi-finalistes du Défi.

Le Défi innovation jeunesse de la CCE vise à trouver des idées techniques, scientifiques et commerciales audacieuses et novatrices pour promouvoir la croissance verte en Amérique du Nord en faisant appel à la créativité d’étudiants de niveau collégial et universitaire et de jeunes entrepreneurs. Le Défi innovation jeunesse est ouvert aux résidents du Canada, du Mexique et des États-Unis (et leurs territoires) âgés de 18 à 30 ans.

Les neuf personnes—trois de chaque pays—qui évalueront les idées proposées cette année sont :

Meredith Adler, membre du Comité consultatif public mixte (CCPM) de la CCE et directrice générale de Student Energy, organisation qui aide les jeunes à développer leurs capacités et à devenir des agents de changement dans le système énergétique.
Luis Aguirre-Torres, fondateur et PDG de Green Momentum, société spécialisée dans le développement de nouvelles technologies propres en Amérique latine.
David Martínez Biro, ingénieur industriel, membre du CCPM et PDG de CONSUS (Conciencia Sustentable), une société qui développe des projets photovoltaïques à petite et grande échelle.
Amelia Clarke, directrice du programme de maîtrise en environnement et affaires à l’Université de Waterloo (Ontario), et professeure agrégée spécialiste des stratégies de développement durable des collectivités, de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises et de la contribution des jeunes à l’innovation.
Carmela Cucuzzella, professeure agrégée en design et arts numériques à l’Université Concordia et titulaire de la chaire de recherche en design intégré, écologie et développement durable pour l’environnement bâti.
Yusef Jacobs Kuri, ingénieur et entrepreneur—fondateur et PDG de Vitaluz—qui se spécialise dans les technologies de développement durable pour les collectivités défavorisées.
Christina Page, spécialiste dans le domaine du développement durable d’entreprise et ancienne directrice, Énergie et Environnement chez Amazon, ainsi qu’ancienne directrice internationale, Stratégie du développement durable et de l’énergie chez Yahoo.
Robert Varney, membre du CCPM, ancien commissaire d’État à l’environnement et ancien administrateur régional de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis, et actuel président de Normandeau Associates, société environnementale à vocation scientifique offrant des services d’experts-conseils.
Zach Weismann, spécialiste de la technologie et des jeunes entreprises, et fondateur et PDG de CancerQ, jeune entreprise du secteur de la santé qui offre des produits et services novateurs aux familles qui font face au cancer.

Les idées doivent être soumises sur la plateforme au plus tard le 3 avril; par la suite, les évaluateurs sélectionneront les neuf meilleures idées qui seront développées pour en faire des propositions en bonne et due forme. Pour obtenir d’autres informations, visitez la page cec.ideascale.com

Skyrocket your green idea

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Cependant, à compter de 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle sera désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE constitue un organisme qui rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

About the CEC video