À propos de ce projet

État actuel : Conclu
Plan opérationnel : 2011 et 2012

Les prairies constituent l’une des écorégions les plus importantes, mais l’une des plus menacées en Amérique du Nord. S’étendant de la Saskatchewan jusqu’au Chihuahua, les prairies du continent comptent parmi les plus grands territoires agricoles et d’élevage de bétail de la planète. Toutefois, moins de 20 % des prairies indigènes nord-américaines sont encore intactes et moins de 3 % d’entre elles se trouvent à l’intérieur d’aires protégées.

Les herbes courtes et longues constituent une importante source de nourriture pour le bétail et un habitat pour les espèces indigènes. Ces herbes contribuent également à la conservation de l’eau et à la séquestration de grandes quantités de carbone lorsqu’elles ne sont pas perturbées par le feu et la sécheresse. Étant donné qu’il s’agit du seul habitat commun et contigu du continent, les prairies établissent des liens essentiels pour les oiseaux indigènes et migrateurs d’Amérique du Nord, de même que pour de nombreuses espèces en voie de disparition. L’agriculture et l’élevage ont tellement transformé l’ensemble des aires de répartition des espèces de cette écorégion, qu’il s’avère nécessaire d’appliquer des stratégies de conservation visant à relier les principaux habitats indigènes qui réclament désormais le recours à une coopération trilatérale.