Subvention EJ4Climate

Salubrité des produits de la mer et souveraineté alimentaire de la Première Nation Gitga’at dans le contexte des changements climatiques

Organisation: La Première Nation Gitga’at

Emplacement géographique : Le territoire Gitga’at
Pays : Canada
Autres organismes qui participent : La First Nations Health Authority (FNHA, Autorité sanitaire des Premières Nations), La société d’experts-conseils Samudra Environmental, L’Université Simon Fraser

Actif EJ4Climate

© Gitga’at First Nation

Contexte

La fréquence et l’intensité de la prolifération d’algues nuisibles, qui peuvent provoquer des maladies mortelles comme l’intoxication paralysante par les mollusques, devraient augmenter avec le réchauffement des océans et ont en fait déjà une incidence sur la capacité de procéder des récoltes sécuritaires sur les principales plages du territoire Gitga’at.

L’objectif principal de ce projet pilote consiste à garantir l’innocuité des mollusques et de renforcer la souveraineté alimentaire de la nation Gitga’at et d’autres peuples autochtones côtiers en cette époque de changements rapides. Il s’agit d’une contribution importante au rétablissement et à la pérennité des relations entre l’humain et la nature, car elles existent dans les habitudes alimentaires des autochtones et elles leur ont permis de gérer leurs territoires depuis des millénaires.

Objectifs

  1. Renforcer les capacités locales de surveillance de la prolifération d’algues nuisibles et de la sécurité alimentaire afin de fournir des données locales permettant de planifier l’adaptation.
  2. Améliorer la connaissance de la structure spatiale dans laquelle les algues nuisibles prolifèrent sur le territoire Gitga’at, afin d’orienter les mesures d’adaptation locales et de garantir une récolte sécuritaire sans changer les habitudes alimentaires traditionnelles.
  3. Élaborer un programme de surveillance à long terme fondé sur les besoins de la collectivité.
  4. Surveiller les répercussions des changements climatiques sur les activités de récolte et de consommation d’aliments traditionnels.
  5. Évaluer l’intérêt de créer un centre régional de sécurité alimentaire pour les Tsimshians.

Principales activités

Résultats