Subvention EJ4Climate

Programmes dénés de récolte de produits traditionnels destinés aux femmes et aux jeunes

Organisation: Sahtú Renewable Resources Board

Le Ɂehdzo Got’ı̨nę Gots’ę́ Nákedı (Office des ressources renouvelables du Sahtú) travaille avec les Ɂehdzo Got’ı̨nę (Conseils des ressources renouvelables) afin de pérenniser les traditions de récolte des Dénés et des Métis, et préserver la salubrité des terres et la santé des animaux pour les générations à venir.

Emplacement géographique : Les collectivités de la région du Sahtú dans les Territoires du Nord-Ouest (Déline, Tulita, Fort Good Hope, Norman Wells et Colville Lake).
Pays : Canada
Autres organismes qui participent : Les Ɂehdzo Got’ı̨nę (Conseils des ressources renouvelables) dans les cinq collectivités du Sahtú : Le Behdzı Ahda Ɂehdzo Got’ı̨nę (Conseil des ressources renouvelables de Colville Lake); Le Tulı́t’a Ɂehdzo Got’ı̨nę (Conseil des ressources renouvelables de Tulita); Le Conseil des ressources renouvelables de Norman Wells; Le Délı̨nę Ɂehdzo Got’ı̨nę (Conseil des ressources renouvelables de Déline); Le Fort Good Hope Ɂehdzo Got’ı̨nę (Conseil des ressources renouvelables de Fort Good Hope)

Actif

©Sahtú Renewable Resources Board

Contexte

L’insécurité alimentaire touche grandement les populations autochtones du Nord et s’aggravera avec les changements climatiques, car ils réduisent l’accès aux aliments traditionnels, leur disponibilité et leur qualité, et compromettent donc la sécurité alimentaire. Les aliments traditionnels comprennent les espèces sauvages récoltées, de sorte que les changements dans les tendances migratoires et la disponibilité des espèces menacent la sécurité alimentaire. Les changements climatiques ont une influence sur le prix des aliments compte d’un marché sans accès routier en toutes saisons, ce qui touche les cinq collectivités de la région du Sahtú. Le coût élevé et la faible valeur nutritive des aliments vendus dans les épiceries, jumelés à la diminution de la disponibilité des aliments traditionnels, sont préoccupants et ont des conséquences négatives sur la sécurité alimentaire dans les Territoires du Nord-Ouest.

Étant donné que ces problèmes sont enracinés dans les collectivités, ce sont elles qui doivent appliquer des stratégies pour les résoudre. La présente proposition comprend un volet fondé sur le sexe qui vise à offrir aux femmes dénées et métisses des espaces sûrs pour raconter leurs histoires et mieux comprendre leur rôle dans le système Dene béré (aliments traditionnels), ainsi qu’un programme de mentorat des jeunes pour préparer la nouvelle génération à utiliser la terre de manière à faire face aux défis que suscitent les changements climatiques.

Objectifs

Le projet vise deux principaux objectifs :

Principales activités

Ce projet profite directement aux femmes et aux jeunes dénés et métis, mais les collectivités et les familles bénéficient en fin de compte de ce programme grâce au transfert des connaissances et des compétences relatives aux systèmes alimentaires locaux.

Résultats

N/A