Pencil over a yellow background

Projet

Conservation du monarque et promotion de modes de subsistance durables

État actuel : Conclu
Plan opérationnel : 2010

Ce projet a facilité la mise en œuvre du Plan nord-américain de conservation du monarque, grâce à l’utilisation des forces du marché pour promouvoir la conservation des sites d’hivernage et le long du parcours migratoire.

La CCE a parrainé trois projets communautaires découlant de l’analyse effectuée en 2009 des initiatives et projets en cours dans la Réserve de biosphère du papillon monarque (RBPM). Les responsables de ces projets ont participé à un atelier sur le renforcement des capacités communautaires, où ils ont défini un plan d’action pour l’élaboration de façons économiquement viables de soutenir les efforts de conservation et d’améliorer la conservation de la biodiversité. Ces projets ont permis de promouvoir des activités visant à réduire la pression sur l’habitat clé du monarque, surtout dans les aires d’hivernage, offrant de meilleures conditions de vie dans les collectivités locales.

  • La CCE a coparrainé le North American Monarch Monitoring Network (MonarchNet, Réseau nord-américain de surveillance du monarque) chargé de compiler et d’analyser les ensembles de données de surveillance en Amérique du Nord, et financé le développement d’une application mobile pour améliorer les données d’observation du monarque.
  • Découvrez l’appli!

Contexte

Le processus d’établissement du PNACM a débuté en décembre 2006, au cours de l’atelier sur la conservation du parcours migratoire du monarque qui s’est tenu à Mission, au Texas, et il a évolué au cours du Foro Regional Mariposa Monarca (Forum régional sur le monarque) qui a eu lieu en mars 2007 à Morelia, au Mexique. Cette démarche, qu’a cautionnée en 2007 le Comité trilatéral sur la conservation et la gestion des espèces sauvages et des écosystèmes, est axée sur la conservation du monarque et de son phénomène migratoire le long du parcours qui traverse les trois pays.

Justification

Le monarque (Danaus plexippus), dont le parcours migratoire est sans pareil dans la nature, constitue une espèce symbolique qui revêt une importance considérable pour les trois pays; il est aussi l’emblème de l’interdépendance des écosystèmes nord-américains. Ce phénomène exceptionnel que constitue
la migration du monarque a suscité de nombreuses activités de conservation et attiré l’attention des scientifiques, et l’Union mondiale pour la nature
(UICN) l’a inscrit dans sa liste rouge en 1983. En juillet 2008, pour les mêmes raisons, le Comité du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture a reconnu comme sites du patrimoine mondial les aires protégées montagneuses du Mexique comprenant les emplacements d’hivernage du monarque et les a classées dans une liste distincte de 174 sites naturels présentant une valeur universelle exceptionnelle dans le monde.

Principales activités

Les travaux énumérés dans la présente description ont été entrepris en 2009, mais le groupe d’étude du projet a recommandé qu’ils soient prolongés.
Toutes les activités sont censées parachever ces travaux en vue de leur donner une conclusion logique en 2010 en appliquant les mesures prioritaires
énoncées dans le PNACM3, dont les suivantes :

  • Le financement de projets communautaires réalisés dans les emplacements d’hivernage choisis à la suite de l’analyse menée en 2009.
  • La formation permanente à des techniques normalisées de surveillance du monarque à la suite de l’examen des conclusions de l’atelier de formation sur la surveillance tenu en octobre 2008.
  • L’élaboration d’outils permettant d’élargir l’accès aux données de surveillance du monarque à l’intention des scientifiques et du milieu de la conservation.

Réalisations

  • Adoption de stratégies et de programmes trinationaux efficaces afin de pallier la perte et la destruction des habitats du monarque.
  • Préservation de la santé des populations de monarques et de la salubrité de leurs habitats, dans toute l’Amérique du Nord, le long de leur parcours migratoire.

Travaux à venir

Toutes les réalisations prévues en 2010 ont trait au renforcement des capacités des principaux intervenants du projet. Au cours de son exécution, il n’est pas prévu de diffuser des réalisations sur support imprimé ou électronique à l’intention du grand public.