Generic CEC cover - map of North America

Travailler avec nous

Chargés de projet à l’Unité de la qualité de l’environnement et à l’Unité de la croissance verte

Date limite: 31 octobre 2022 à 17 h 00

Le Secrétariat de la Commission de coopération environnementale (CCE) est à la recherche de deux personnes qualifiées afin de pourvoir deux postes à temps plein de « chargé de projets », et ce, en fonction d’un contrat de travail non renouvelable d’une durée de trois (3) ans. L’un de ces postes est ouvert au sein de l’Unité de la qualité de l’environnement, et l’autre de l’Unité de la croissance verte qui sont situés au siège de la CCE, à Montréal (Québec). Il s’agit de postes professionnels et les candidats doivent être domiciliés et légalement autorisés à travailler au Canada. Il est à noter que la CCE n’assume aucune responsabilité quant aux frais de déménagement et aux frais connexes.

Le titulaire du poste au sein de l’Unité de la qualité de l’environnement dirigera la mise en œuvre des travaux concertés de la CCE dans le cadre de projets récemment approuvés par le Conseil de la CCE portant sur les sujets suivants : la transition des collectivités éloignées aux énergies renouvelables, l’amélioration de la qualité de l’air dans une optique de justice environnementale et l’adaptation aux changements climatiques. Quant au titulaire du poste au sein de l’Unité de la croissance verte, il dirigera la mise en œuvre des travaux concertés de la CCE dans le cadre de deux projets approuvés par le Conseil portant sur les sujets suivants : l’économie circulaire et l’éducation environnementale visant la conservation des écosystèmes par les collectivités.

Remarque importante : Compte tenu de ce qui précède, dans leur lettre de présentation, les candidats doivent préciser s’ils postulent un poste en particulier ou l’un ou l’autre des deux, et justifier leur préférence.

Si vous souhaitez contribuer à l’examen de questions relatives aux changements climatiques et au développement durable en Amérique du Nord, acquérir une expérience unique dans un milieu qui se voue à renforcer la coopération entre les gouvernements et les collectivités, et travailler pour une organisation internationale qui a à cœur l’intégrité, la transparence, l’inclusivité, la collaboration et l’excellence, nous vous invitons à poser votre candidature.

Description

Les unités sont responsables de l’élaboration, de la planification et de la mise en œuvre du programme de travail concerté de la CCE, et elles contribuent au renforcement de la facilitation, de la coordination et du soutien des travaux du Secrétariat en vue d’atteindre les objectifs stratégiques de la CCE.

  • L’Unité de la croissance verte se consacrant essentiellement aux travaux concertés qui visent à promouvoir une croissance économique qui tient compte de l’environnement, ses travaux portent sur la gestion durable des matières, l’économie circulaire, les innovations vertes, l’efficacité des ressources et la stimulation de la demande en technologies, en biens et en services écologiques.
  • L’Unité de la qualité de l’environnement se consacre essentiellement aux questions relatives à la réduction de la pollution environnementale, à la gestion des produits chimiques, aux registres de rejets et de transferts de polluants (RRTP), aux données géospatiales sur l’environnement, aux changements climatiques et à la salubrité environnementale.

Chaque chargé de projet est responsable de la gestion des projets et des activités de la CCE qui lui sont confiés, et ce, en collaboration avec l’équipe de l’Unité, des spécialistes désignés et d’autres unités de la CCE, de même que de la coordination de la participation des intervenants et des activités de sensibilisation qui permettent d’obtenir de meilleurs résultats dans le cadre des projets. Le chargé de projet relève directement du chef de l’Unité et bénéficie du soutien de l’adjoint de l’Unité.

Il exécutera les tâches suivantes afin de contribuer à la réalisation du programme de travail concerté de la CCE :

  • Diriger la mise en œuvre des projets et des activités cadrant avec le plan opérationnel en vigueur, en se concentrant sur la planification et la coordination des activités de projet, et l’obtention de résultats en vertu des politiques, des directives et des procédures de la CCE; élaborer des plans de travail et des budgets et des mesures de rendement relatifs aux projets; assurer la liaison avec des spécialistes gouvernementaux et des groupes techniques.
  • Coordonner le processus d’approvisionnement, y compris en établissant des mandats et des demandes de propositions, et en choisissant des consultants; superviser leurs travaux et examiner les réalisations escomptées conformément aux modalités des contrats et aux normes de qualité de la CCE.
  • Planifier et coordonner des réunions regroupant des représentants gouvernementaux, des spécialistes et d’autres intervenants afin de favoriser l’obtention de réalisations découlant des projets et des activités; concevoir le programme de ces réunions et y participer.
  • Examiner et suivre l’évolution des besoins et des budgets relatifs aux travaux connexes.
  • Établir et maintenir des partenariats, entretenir la mobilisation des intervenants, élaborer des documents de sensibilisation et participer à des activités de sensibilisation cadrant avec les projets.
  • Collaborer en interne avec d’autres unités de la CCE afin d’échanger des pratiques exemplaires et de promouvoir l’amélioration continue de la mise en œuvre du programme de travail concerté de la CCE.
  • Apporter son soutien à d’autres unités de la CCE au cours de l’exécution des projets, selon les affectations et en tenant compte du fait que le contrat de trois (3) ans n’est pas renouvelable. 

Formation et expérience

La personne retenue doit au moins détenir un diplôme de premier cycle universitaire dans un domaine de travail connexe à l’environnement ou dans d’autres domaines connexes, et avoir cinq (5) ans d’expérience pertinente en élaboration et en mise en œuvre de projets environnementaux.

Elle devra faire aussi preuve de connaissances et d’expérience relativement aux politiques et aux questions environnementales d’actualité.

Des connaissances et/ou de l’expérience de travail dans des domaines qui s’appliquent aux projets en rapport avec le poste constituent des atouts.

Qualités et compétences professionnelles

La personne recherchée doit posséder :

  • la maîtrise de l’anglais et de l’espagnol, tant à l’oral qu’à l’écrit;
  • des compétences rédactionnelles en anglais afin d’élaborer, de corriger et de réviser divers documents de façon détaillée avant leur présentation ou leur publication;
  • de très bonnes capacités d’analyse afin de pouvoir cerner et évaluer des tendances dominantes, et de résumer succinctement les principaux résultats obtenus, mais en ne recevant que des directives minimales;
  • d’excellentes compétences en communication et des habiletés interpersonnelles afin de pouvoir travailler dans un milieu multiculturel et d’entretenir de bonnes relations avec divers intervenants;
  • la capacité de travailler en équipe, de consulter les collègues de travail et de collaborer avec eux afin d’atteindre un objectif commun;
  • la capacité de travailler sous pression et de résoudre rapidement et efficacement des problèmes;
  • la capacité d’effectuer des recherches qualitatives et quantitatives en recourant à une méthode fondée sur des données factuelles;
  • la capacité de s’adapter à un milieu de travail dynamique et à y faire preuve de souplesse;
  • la capacité de faire preuve de tact, de diplomatie et de jugement dans l’exercice de ses fonctions. 

L’échelle salariale annuelle de ce poste se situe entre 52 000 et 62 000 $ CA, selon un horaire hebdomadaire de 37,5 heures. Ce salaire est net et n’est pas assujetti à l’impôt fédéral et provincial, mais aux cotisations de l’employé (le Régime des rentes du Québec [RRQ], l’assurance-emploi et le Régime québécois d’assurance parentale [RQAP]). Les avantages sociaux représentent 25 % du salaire annuel, soit un montant qui se situe entre 13 000 et 15 500 $ CAN. Le programme d’avantages sociaux de la CCE comprend également une assurance maladie.

Prière de transmettre votre curriculum vitæ et une lettre de présentation par courriel, à l’adresse <projleadterm@cec.org>, au plus tard avant l’heure de fermeture des bureaux le 31 octobre 2022.

La CCE favorise l’équité en matière d’emploi et encourage la diversité.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Or, depuis 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle est désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à la CCE et devons vous informer que nous ne contacterons que les candidats présélectionnés. Nous conservons les curriculum vitæ pendant six (6) mois et les prenons en considération si nous avons des postes appropriés à pourvoir pendant cette période.