Travailler avec nous

Poste de cadre à pourvoir — Directeur/Directrice de l’administration

Date limite: 1 avril 2022

Le Secrétariat de la Commission de coopération environnementale (CCE), dont le siège est situé à Montréal (Québec), au Canada, est à la recherche d’une personne expérimentée afin de pourvoir le poste de directeur/directrice de l’administration.

Il s’agit d’un poste à temps plein d’une durée de deux ans, avec possibilité de renouvellement, qui est ouvert aux ressortissant(e)s du Canada, du Mexique et des États-Unis.

Vous pouvez postuler si vous possédez de l’expérience en direction et en prestation de services administratifs généraux, et si vous souhaitez vivre une expérience unique au sein d’une organisation internationale qui aide les gouvernements à s’attaquer aux enjeux qui ont trait à l’environnement et au développement durable en Amérique du Nord.

Aperçu des fonctions

Le directeur/La directrice de l’administration occupe un poste de niveau supérieur et relève directement du directeur exécutif de la CCE. Il/Elle dirige le travail des gestionnaires et du personnel chargés des services administratifs et organisationnels, à savoir les finances, la comptabilité et les budgets, les ressources humaines et la paie, les technologies de l’information (TI, les services de réunions et la gestion des locaux.

La responsabilité et le contrôle de la qualité en ce qui concerne les politiques, les lignes directrices et les procédures en vigueur et actualisées constituent des conditions préalables à une gestion efficace des ressources. Le directeur/La directrice est tenu(e) de s’acquitter de toutes les tâches et fonctions connexes à son poste avec un sens absolu de l’intégrité, de la transparence, de l’inclusion, de la collaboration et de l’excellence.

À titre de membre de l’équipe de direction du Secrétariat, le/la titulaire du poste joue un rôle essentiel en matière d’échange d’information et de formulation de conseils fondés sur de saines pratiques de gestion. Dans le cadre de ce poste interfonctionnel, il/elle doit collaborer adéquatement avec les autres membres du personnel de la CCE afin d’apporter son soutien à la planification, à la mise en œuvre, et à la surveillance des opérations et des activités.

Par ailleurs, le/la titulaire formule des conseils et fournit de la documentation au directeur exécutif en matière de stratégies de financement, ainsi que de politiques et d’approches générales. Il/Elle est parfois appelé(e) à donner des exposés des plus précis et à formuler de nouvelles idées à l’intention des membres du Conseil de la CCE et d’autres représentants gouvernementaux du Canada, du Mexique et des États-Unis. Il/Elle joue également un important rôle en assurant une fonction de liaison avec des prestataires de services et des homologues d’autres organisations internationales et des trois gouvernements quant aux questions que peuvent susciter le protocole, les privilèges et les immunités, ainsi que l’accord de siège avec le gouvernement hôte, celui du Canada.

Les principales responsabilités consistent à assurer la direction et la supervision dans les domaines et au sujet des éléments suivants :

  • Les services financiers et administratifs – Notamment la communication d’informations budgétaires en temps opportun; les relations entre le personnel et la direction; les communications internes concernant des directives; les exigences visant le personnel et les services afin de répondre aux besoins actuels et futurs sur le plan opérationnel.
  • L’élaboration et l’application du plan de ressources humaines – Notamment la supervision des processus de dotation et de recrutement ainsi que de stages; l’orientation des employés; la résolution de différends; le cadre d’évaluation du rendement; les possibilités d’apprentissage, de formation et de perfectionnement professionnel; les règles et les droits s’appliquant au personnel; les opérations de paie, les avantages sociaux et les échelles salariales; la sécurité sur les lieux de travail.
  • Les services d’administration et de réunions – Notamment les fournitures et les services nécessaires à la tenue d’événements et de réunions de la CCE, ainsi que l’acquisition de services, dont ceux ayant trait aux consultations, au soutien du personnel concernant l’impôt sur le revenu, la protection d’assurance et les avantages sociaux, ainsi qu’à la location de locaux, aux rénovations et aux améliorations des lieux de travail.
  • La comptabilité, la planification budgétaire et la gestion des actifs financiers – Notamment les rapports trimestriels, les audits externes, les rapports annuels, les factures et les paiements, les demandes de propositions, de conseils et d’examen, ainsi que les budgets annuels.
  • Les services d’information et de technologie – Notamment la conception et la maintenance de plateformes; les stratégies ayant trait aux services d’information; les bases de données et la stratégie informatique à l’échelle de la CCE; la fourniture de services et d’infrastructures informatiques.
  • La gestion du personnel et des activités – Notamment la répartition de la charge de travail; l’attribution de tâches; la gestion du milieu de travail en équipe; le mentorat et l’orientation; l’évaluation du rendement technique et individuel des subordonnés directs et des consultants; l’approbation des congés et l’organisation des travaux; la gestion des relations de travail; le recrutement et la rétention du personnel.

Principales compétences et qualités

  • Un diplôme universitaire en administration des affaires (de préférence en comptabilité) et en gestion de ressources humaines, ou dans un autre domaine se rapportant aux principales responsabilités du poste.
  • Au moins dix (10) ans d’expérience en gestion avec une prise progressive de responsabilités, notamment dans les domaines des ressources humaines, de la gestion budgétaire et de l’administration.
  • Trois (3) à cinq (5) ans d’expérience au sein d’une organisation internationale ou en collaboration avec elle constitue un atout, de même que la connaissance de la réglementation canadienne régissant l’impôt sur le revenu et le travail.
  • Une expérience qui témoigne de capacités de supervision et de direction en montrant l’exemple dans un milieu de travail qui évolue rapidement, tout autant que des capacités de planification et d’exécution de projets complexes, qu’ils soient de petite ou de grande envergure.
  • D’excellentes aptitudes en matière d’organisation, de planification, de résolution de problèmes, de négociation et de gestion.
  • Une bonne connaissance de la mission de la CCE, particulièrement en ce qui a trait aux réseaux et à la mobilisation des intervenants.
  • La maîtrise de l’anglais et une bonne connaissance du français et/ou de l’espagnol.
  • La capacité de faire preuve de tact, de diplomatie, d’agilité d’esprit, d’adaptabilité et de souplesse, ainsi que la capacité d’entretenir des relations interpersonnelles harmonieuses au sein d’un milieu de travail sain et productif.
  • D’excellentes aptitudes en communication verbale et écrite.
  • De très bonnes facultés en relations interpersonnelles et la capacité de maintenir des relations harmonieuses dans un milieu de travail.

Le salaire de base annuel net pour ce poste varie d’un revenu net de 80 000 $ US à un revenu net de 95,000 $ US, ce qui représente une échelle allant d’un revenu brut de 156 000 $ CA à un revenu brut de 206 000 $ CA, selon un horaire de travail hebdomadaire de 37,5 heures (à savoir, le revenu brut avant impôts). Le salaire est versé en dollars canadiens.

En outre, la CCE offre un intéressant régime d’avantages sociaux qui représente 25 % du salaire annuel net (en dollars américains), et qui comprend une assurance pour les soins de santé. L’ensemble de ces avantages sociaux permet, entre autres, de bénéficier de l’épargne‑retraite (REER), et de supporter des frais de garde d’enfants, de scolarité, de cotisation à une association professionnelle, et d’adhésion à une installation de conditionnement physique.

La CCE favorise l’équité en matière d’emploi et favorise la diversité.

Veuillez faire parvenir votre curriculum vitae et une lettre de présentation par courriel, à l’adresse <DirAdmin@cec.org >, au plus tard le 1er avril 2022.

Prière de noter que nous ne répondrons à aucune demande de renseignements par téléphone ou par courriel.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Or, depuis 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle est désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures. On trouve de plus amples renseignements au sujet de la CCE à l’adresse <www.cec.org/fr>. 

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à la CCE et devons vous informer que nous ne contacterons que les candidats présélectionnés. Nous conservons les curriculum vitæ pendant six (6) mois et les prenons en considération si nous avons des postes appropriés à pourvoir pendant cette période.