CEC hero image, a  photo of Array

Travailler avec nous

Chargée, Groupes consultatifs et engagement du secteur privé

Le Secrétariat de la Commission de coopération environnementale (CCE), dont le siège se trouve à Montréal, au Canada, est à la recherche d’une professionnelle expérimentée pour occuper le poste de Chargée, Groupes consultatifs et engagement du secteur privé. Il s’agit d’un poste à temps plein qui devra être exercé jusqu’au 31 mars 2025, avec possibilité de renouvellement de contrat, ouvert aux ressortissantes du Canada, du Mexique et des États-Unis.

Si vous souhaitez contribuer à la résolution des problèmes de développement durable en Amérique du Nord, acquérir une expérience unique dans un environnement qui cherche à renforcer la coopération entre les gouvernements et les communautés, et travailler pour une organisation internationale qui s’engage à faire preuve d’intégrité, de transparence, d’inclusivité, de collaboration et d’excellence, vous devriez postuler ce poste.

Principales responsabilités

Le ou la titulaire du poste travaillera au sein des groupes consultatifs et de l’unité de l’engagement du secteur privé, et sera chargée de mettre en œuvre les activités du Comité consultatif public mixte (CCPM), en collaboration avec l’équipe de l’unité et les membres du CCPM, notamment en soutenant la conception et la mise en œuvre des activités du CCPM (p. ex., les consultations publiques, les webinaires et les tribunes publiques) et des projets menés par le CCPM. Le ou la chargée soutiendra également la mise en œuvre de la Stratégie d’engagement du secteur privé, qui vise à promouvoir l’augmentation de la participation du secteur privé dans la réalisation des priorités environnementales trilatérales de la CCE. Le ou la chargée relève directement du ou de la chef d’unité, reçoit le soutien de l’adjointe d’unité et doit exécuter les tâches suivantes :

  • S’occuper de la planification, de la coordination et de l’élaboration de contenu de séances privées et publiques auxquelles participent les membres du CCPM, des expert·-es et d’autres intervenantes collaborant avec le Comité;
  • Diriger l’élaboration et la mise en œuvre des activités d’engagement du secteur privé et des activités du CCPM, y compris la convocation et la promotion du dialogue et de l’échange de connaissances avec les acteurs du secteur privé;
  • Élaborer des plans annuels de travail et des budgets;
  • Collaborer avec les unités de communication et de sensibilisation de la CCE pour créer le matériel de communication et de sensibilisation pour les événements et activités du CCPM et du secteur privé;
  • Diriger l’élaboration et la mise en œuvre des projets menés par le CCPM, notamment la planification et la coordination de la réalisation des activités et des résultats des projets conformément aux politiques, aux lignes directrices et aux procédures de la CCE, y compris l’élaboration des plans de travail, des budgets et des mesures du rendement des projets et la liaison avec les expertes gouvernementaux·ales, le cas échéant;
  • Coordonner le processus d’approvisionnement, y compris les mandats et les demandes de propositions, et la sélection des consultantes, et superviser le travail des consultantes et les produits livrables conformément aux modalités du contrat et aux normes de qualité de la CCE;
  • Rechercher, identifier, solliciter et fournir des conseils sur les tendances, les acteurs et les événements clés du secteur privé en lien avec le mandat de la CCE.

Compétences et formations

  • Maîtrise de l’anglais écrit et parlé et bonne connaissance de l’une des deux autres langues officielles de la CCE (français et/ou espagnol). Une connaissance pratique ou une compréhension de l’espagnol est un atout.
  • Compétences rédactionnelles efficaces en anglais pour préparer et réviser divers documents avant leur présentation ou leur publication.
  • Solides compétences analytiques, et capacité d’identifier et d’évaluer les tendances clés, et de préparer de courts résumés avec un minimum d’instructions.
  • Fortes compétences en planification organisationnelle et capacité à élaborer des plans de travail et à respecter les objectifs et les délais.
  • Excellentes compétences en matière de communication et de relations interpersonnelles pour travailler dans un environnement multiculturel avec diverses intervenantes.
  • Capacité à travailler en équipe, à consulter ses collègues et à collaborer avec eux ou elles pour parvenir à un résultat convenu.
  • Capacité à travailler sous pression et à résoudre les problèmes rapidement et efficacement.
  • Adaptabilité et flexibilité dans un environnement dynamique.
  • Tact, diplomatie et discernement.

Formation et expérience 

  • Le ou la candidate retenue aura, au minimum, un diplôme de premier cycle dans un domaine lié à l’environnement ou dans un domaine connexe, et cinq (5) ans d’expérience pertinente dans l’élaboration et la mise en œuvre de projets.
  • Le ou la candidate retenue aura démontré ses connaissances et son expérience liées aux politiques et aux problèmes environnementaux prioritaires actuels, y compris, mais sans s’y limiter, le changement climatique, le développement durable, la gouvernance environnementale et sociale du secteur privé, la justice environnementale et l’engagement des populations autochtones.

Salaire et avantages sociaux 

Le salaire de base annuel net pour ce poste varie entre 40 500 $ US et 48 500 $ US (ce qui équivaut à un salaire entre 53 200 $ CA et 64 700 $ CA). Cette offre nette est complétée par un ensemble d’avantages sociaux et de soins de santé représentant 25 % du salaire, ce qui porte le montant brut entre 77 500 $ CA et 97 500 $ CA. Les résidentes du Québec doivent cotiser à la Régie des rentes du Québec, au Régime québécois d’assurance parentale et à l’assurance-emploi. Les frais de réinstallation sont pris en charge par la CCE. 

Prière de noter que nous ne répondrons à aucune demande de renseignements par téléphone ou par courriel.  

La CCE favorise l’équité, l’inclusion et la diversité en matière d’emploi et de gestion des ressources humaines.

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à la CCE et voulons vous informer que nous ne répondrons qu’aux candidates présélectionnées. Tous les curriculums vitæ seront conservés dans nos dossiers pendant six mois et seront pris en considération si des postes appropriés sont à pourvoir pendant cette période. 

Veuillez faire parvenir votre curriculum vitae et une lettre d’accompagnement par courriel, à l’adresse lead-agpse@cec.org, au plus tard le 11 août 2023.

Aperçu

État

Actif

Date limite

11 août 2023

Salaire/Budget

Le salaire de base annuel net pour ce poste varie entre 40 500 $ US et 48 500 $ US (ce qui équivaut à un salaire entre 53 200 $ CA et 64 700 $ CA).

Emplacement

Montréal, Québec

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Or, depuis 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle est désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures.

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à la CCE et devons vous informer que nous ne contacterons que les candidats présélectionnés. Nous conservons les curriculum vitæ pendant six (6) mois et les prenons en considération si nous avons des postes appropriés à pourvoir pendant cette période.