Travailler avec nous

Agent spécialisé en connaissances écologiques traditionnelles et en affaires autochtones

Date limite: 18 février 2022 à 17 h 00

Le Secrétariat de la Commission de coopération environnementale (CCE), dont le siège se trouve à Montréal (Québec), au Canada, est à la recherche d’un(e) professionnel(le) expérimenté(e) afin de pourvoir le poste d’agent spécialisé en connaissances écologiques traditionnelles (CET) et en affaires autochtones.

Il s’agit d’un poste à temps plein au Secrétariat de la CCE, à Montréal, pour une période de deux ans avec possibilité de renouvellement. Notez que ce poste est ouvert aux ressortissants canadiens, mexicains et américains.
 
Le poste fait partie de l’Unité des groupes consultatifs et de l’engagement du secteur privé, qui est chargée d’élaborer, de planifier et d’entreprendre des activités destinées à soutenir le Comité consultatif public mixte (CCPM) et le Groupe de spécialistes des connaissances écologiques traditionnelles (GSCET). Le titulaire du poste supervisera aussi l’élaboration d’activités et de projets connexes aux CET dans le cadre du programme de travail concerté de la CCE, et en définira les orientations globales. De plus, l’Unité promeut et encourage la participation du secteur privé et du public aux activités de toutes les unités en vue d’atteindre les objectifs stratégiques de la Commission.

Dans ce contexte, et sous la direction de la chef de l’Unité des Groupes consultatifs et de l’engagement du secteur privé, l’agent spécialisé en connaissances écologiques traditionnelles et en affaires autochtones doit déterminer les possibilités de promouvoir ces connaissances, ainsi que les points de vue et les approches autochtones dans le cadre de toutes les activités de la CCE. Il devra aussi établir des mécanismes et veiller à la mise en œuvre et à l’exécution efficace des activités du GSCET, et formuler des conseils dans le domaine de spécialisation, en plus de mettre sur pied des activités avec des intervenants du Mexique, des États-Unis et du Canada, à savoir des représentants des gouvernements, de l’industrie, du milieu universitaire, d’organismes internationaux et d’organisations non gouvernementales.

Vous êtes invité à postuler si vous possédez des compétences en gestion de projets et en mobilisation des Autochtones, et si vous souhaitez acquérir une expérience unique au sein d’une organisation internationale qui aide les gouvernements à traiter des enjeux environnementaux auxquels est confrontée l’Amérique du Nord.

Principales responsabilités

  • Travailler avec le GSCET pour définir les possibilités de favoriser la prise en compte des CET ainsi que des points de vue et des approches autochtones dans le cadre de l’ensemble des activités de la CCE, afin de répondre aux préoccupations d’ordre environnemental, social et économique.
  • Concevoir et élaborer, avec les conseils du GSCET, une stratégie de prise en compte des approches et des points de vue autochtones dans les travaux de la CCE, et gérer la mise en œuvre de cette stratégie en respectant les cycles de planification et de production de rapports de l’organisation.
  • Gérer efficacement des activités et des projets ayant trait aux CET et aux affaires autochtones, ce qui inclut le suivi et la supervision des questions administratives et budgétaires.
  • Établir des protocoles de recherche et des lignes directrices sur la recherche éthique, donner des conseils à propos de la mobilisation des Autochtones et de leurs collectivités, et définir les possibilités d’élaborer des politiques pertinentes.

Attributs et qualités

  • Un diplôme universitaire en sciences sociales, en sciences de l’environnement, en droit ou en administration publique, et au moins cinq (5) ans d’expérience de travail et/ou de collaboration sur des questions autochtones avec divers paliers de gouvernement.
  • De l’expérience en élaboration de politiques et à titre de conseiller stratégique auprès d’équipes de hauts dirigeants.
  • De l’expérience en matière de mobilisation des Autochtones et de leurs collectivités au Canada, au Mexique et/ou aux États-Unis.
  • L’affiliation à un groupe autochtone constitue un atout en raison de l’importance et de la nature des objectifs associés au poste.
  • Une excellente compréhension des CET et des réalités autochtones.
  • D’excellentes aptitudes en matière de recherche, d’analyse et de communication, y compris la capacité à travailler dans un environnement multiculturel.
  • Très bonne connaissance de l’anglais écrit et parlé. La compréhension de l’espagnol sera considérée comme un atout important.
  • La capacité de voyager régulièrement au Canada, au Mexique et aux États-Unis.
  • Des compétences et des connaissances en gestion de contrats et de projets.
  • De l’expérience de travail au sein d’une organisation internationale sera considérée comme un atout.

Le salaire de base annuel net pour ce poste varie d’un revenu net de 52 000 $ US à un revenu net de 62 000 $ US, ce qui représente une échelle allant d’un revenu brut de 82 000 $ CA à un revenu brut de 116 000 $ CA, selon un horaire de travail hebdomadaire de 37,5 heures. Le salaire est versé en dollars canadiens.

En outre, la CCE offre des avantages sociaux représentant 25 % du salaire annuel net $US, comme le prévoit notre régime d’avantages sociaux, qui comprend également la couverture des soins de santé. Le régime d’avantages sociaux peut être utilisé pour des services de garde d’enfants, un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), des frais de scolarité, des frais d’affiliation et des cotisations à des associations professionnelles ou des droits d’abonnement et des cotisations à des installations de conditionnement physique, entre autres.

Il convient également de noter que nous payons tous les frais de déménagement et de réinstallation.

La CCE favorise l’équité et la diversité en matière d’emploi.

Veuillez faire parvenir votre curriculum vitae et une lettre de présentation par courriel, à l’adresse <tekiaofficer@cec.org>, au plus tard le 18 février 2022.

Prière de noter que nous ne répondrons à aucune demande de renseignements par téléphone ou par courriel.

Qui sommes-nous?

Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la Commission de coopération environnementale (CCE) en 1994 en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement, à savoir l’accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain en matière d’environnement. Or, depuis 2020 et conformément au nouvel Accord Canada‒États-Unis‒Mexique (ACEUM), elle est désormais régie par l’Accord de coopération environnementale (ACE). La CCE rassemble un éventail d’intervenants issus du grand public, de peuples autochtones, des jeunes, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire et du domaine des affaires en vue de trouver des solutions qui permettent de protéger l’environnement que partagent les trois pays nord-américains, mais tout en favorisant un développement économique durable au profit des générations actuelles et futures. On trouve de plus amples renseignements au sujet de la CCE à l’adresse <www.cec.org/fr>. 

La CCE réalise ses activités grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, du gouvernement du Mexique, par l'entremise du Secretaría de Medio Ambiente y Recursos Naturales (ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et du gouvernement des États-Unis, par l'entremise de l'Environmental Protection Agency (Agence de protection de l'environnement).

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à la CCE et devons vous informer que nous ne contacterons que les candidats présélectionnés. Nous conservons les curriculum vitæ pendant six (6) mois et les prenons en considération si nous avons des postes appropriés à pourvoir pendant cette période.