Trouvez un site près de chez vous: un nouveau site Web pour les collectivités qui se préoccupent des oiseaux de rivage

Utilisez la nouvelle ressource en ligne de la CCE et voyez comment vous pouvez aider à préserver les oiseaux de rivage migrateurs menacés le long des voies migratoires du Pacifique et de l’Atlantique en Amérique du Nord.

Montréal, le 21 septembre 2017—La Commission de coopération environnementale (CCE) a mis en ligne une ressource pour favoriser la conservation des oiseaux de rivage migrateurs dans des sites de halte clés en Amérique du Nord. Ce nouveau site Web, qui contient des données, des cartes et des outils de sensibilisation, facilitera l’échange d’information entre les collectivités où l’on trouve d’importants sites le long des voies migratoires des oiseaux de rivage de l’Arctique.

Rendez-vous sur le site Web Principaux sites de migration en Amérique du Nord pour les bécasseaux maubèches et les bécasseaux semi-palmés pour en savoir plus sur deux espèces d’oiseaux migrateurs qui se reproduisent dans l’Arctique et font une halte dans certains sites au Canada, au Mexique et aux États-Unis durant leur migration. Ces sites sont d’importants indicateurs de la santé globale de la biodiversité :

  • Le bécasseau maubèche (Calidris canutus) peut se rendre de l’Arctique jusqu’à la pointe australe de l’Amérique du Sud durant sa migration annuelle. La sous-espèce rufa fait partie de la liste des espèces menacées de l’Endangered Species Act (Loi sur les espèces en voie de disparition) des États-Unis, les sous-espèces rufa et roselaari sont considérées respectivement comme en voie de disparition et menacée en vertu de la Loi sur les espèces en péril du Canada et la sous-espèce roselaari est menacée au Mexique.
  • Le bécasseau semi-palmé (Calidris pusilla) peut parcourir jusqu’à 4 000 km (2 500 miles) sans escale au-dessus de l’océan entre ses sites de halte. Il est considéré comme une espèce très préoccupante sur le plan de la conservation au Canada, au Mexique et aux États-Unis en raison du déclin rapide de sa population.

Comment utiliser la nouvelle ressource en ligne

  • Utilisez notre base de données pour trouver des informations détaillées sur 88 sites de halte en Amérique du Nord, incluant le nombre d’oiseaux, les saisons de migration et les menaces connues, entre autres.
  • Explorez notre carte interactive pour connaître l’emplacement des sites de halte par région, par pays et par sous-espèce.
  • Découvrez des faits et chiffres intéressants sur chaque espèce incluant son habitat, son alimentation et sa migration.
  • Inspirez-vous des mesures de sensibilisation et de conservation des oiseaux de rivage mises en oeuvre dans huit sites pilotes financés par la CCE et inclus dans le site Web.
  • Téléchargez des documents gratuits à partir de notre trousse de sensibilisation en ligne et consultez notre page de ressources pour obtenir d’autres informations.

Au sujet de l’Initiative sur les oiseaux migrateurs de l’Arctique (IOMA) – Plan d’action sur les voies migratoires dans les Amériques

En juin 2015, le Canada, le Mexique et les États-Unis ont approuvé un projet biennal de la CCE visant à faciliter la mise en œuvre du Plan d’action sur les voies migratoires dans les Amériques dans le cadre de l’Initiative sur les oiseaux migrateurs de l’Arctique du Conseil de l’Arctique. Ce projet visait l’amélioration des résultats de conservation d’oiseaux de rivage en péril qui se reproduisent dans l’Arctique. Avec le réseau de réserves pour les oiseaux de rivage dans l’hémisphère occidental, regroupement reconnu pour ses activités communautaires de conservation, le projet a permis d’informer et d’inclure des collectivités des trois pays qui ont une responsabilité commune à l’égard du bien-être de ces oiseaux de rivage, et de créer des liens entre ces collectivités.

En s’appuyant sur les résultats de notre projet de 2015-2016, les trois pays ont récemment approuvé un nouveau projet appelé Conservation des oiseaux de rivage avec la participation des citoyens, dans le cadre du programme de travail concerté de la CCE pour 2017-2018.