Les perspectives environnementales en Amérique du Nord : neuf questions à surveiller en 2011 et au cours des années suivantes

Montréal, le 11 janvier 2011 — Quel est l’avenir de l’environnement en Amérique du Nord? La majeure partie de la réponse dépend de nous.

Un nouveau rapport passe en revue les principales forces et les tendances sous-jacentes qui vont vraisemblablement façonner l’environnement en Amérique du Nord d’ici 2030, et cerne neuf questions à l’égard desquelles les décisions qui sont prises aujourd’hui auront des effets à divers degrés sur l’avenir de notre environnement.

En fait, étant donné que les pressions exercées sur l’environnement en Amérique du Nord continueront d’augmenter au cours des 20 prochaines années, le rapport fait valoir que ce serait une erreur de présumer que les choix que nous faisons actuellement n’auront ultérieurement aucune conséquence sur la qualité de cet environnement.

Ce rapport, que la Commission de coopération environnementale (CCE) a publié aujourd’hui et qui s’intitule Perspectives environnementales en Amérique du Nord d’ici 2030, analyse les données et les projections environnementales du Programme des Nations Unies pour l’environnement, de l’Organisation de coopération et de développement économiques et d’autres entités afin d’examiner divers scénarios environnementaux pour l’Amérique du Nord.

Les neuf questions à surveiller se classent dans les trois catégories suivantes :

Les plus fortes possibilités d’incidences d’ici 2030

  • L’utilisation d’énergie et les émissions qui y sont associées, notamment dans le transport et le bâtiment.
  • L’utilisation d’eau et le traitement des eaux usées.

Les plus importants changements à venir

  • La poursuite et l’accélération du réchauffement, particulièrement dans l’Arctique.
  • La poursuite de la perte de biodiversité terrestre.
  • La persistance de fortes concentrations d’ozone troposphérique dans les zones urbaines.

Les questions exigeant le plus haut degré d’attention

  • L’expansion des zones urbaines et bâties.
  • La qualité de l’eau douce, et la disponibilité et la qualité de l’eau souterraine.
  • Les effets particuliers des changements environnementaux sur l’économie et la santé.
  • Les répercussions de la consommation nord-américaine sur l’environnement dans d’autres régions et vice versa.

« Alors que l’année 2030 cadre tout à fait dans notre horizon de planification, les scénarios examinés dans ce rapport recommandent de prendre des mesures afin de faire face aux changements à l’égard desquels nous pouvons le mieux intervenir à court terme, de se préparer à des changements dans l’environnement qui sont presque inévitables, mais qui peuvent donner lieu à des actions à long terme, et en dernier lieu, d’approfondir les connaissances au sujet des nouveaux changements que nous connaissons le moins », a déclaré le directeur exécutif de la CCE, Evan Lloyd.

Pour en savoir davantage :

Il est possible de consulter en ligne la version complète (en PDF) du rapport Perspectives environnementales en Amérique du Nord d’ici 2030, à l’adresse www.cec.org/perspectives.

Il est également possible d’y visionner les vidéos de la conférence intitulée Les perspectives environnementales en Amérique du Nord d’ici 2030, que le Comité consultatif public mixte de la CCE a organisée en 2008. Outre le discours-programme de Thomas Homer-Dixon, des spécialistes y discutent de la croissance et de l’intégration des sociétés nord-américaines, du défi pour l’Amérique du Nord que présentent les changements environnementaux planétaires, et de la sécurité de l’environnement.